×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Economie

El Jadida: Mobilisation pour réussir la campagne agricole

Par L'Economiste | Edition N°:1916 Le 14/12/2004 | Partager

. Dans le périmètre irrigué, les cultures de printemps restent liées aux réserves des barrages . Dans les zones bours, les agriculteurs encouragés par les dernières pluies. Manque de semences de blé tendre, très demandées par les cultivateurs Le lancement de la campagne agricole 2004-2005 dans le périmètre de l’Ormva des Doukkala s’effectue dans des conditions relativement meilleures par rapport aux 3 dernières campagnes, citent des sources de l’Office. Une première dotation en eau de 500 millions de m3 a été allouée, par la commission interministérielle, au périmètre irrigué des Doukkala. Cette dotation va permettre d’assurer un programme normal des cultures d’automne arrêté par la Commission provinciale d’agriculture lors de sa réunion en juin dernier. Le programme des cultures de printemps et d’été reste tributaire de l’amélioration des réserves en eau au niveau des barrages et de la révision de la dotation en eau. En bour relevant de l’Ormvad, le programme cultural arrêté prévoit la culture de 200.000 ha de céréales d’automne, 12.000 ha de fourrages, 12.000 ha de légumineuses, 40.000 ha de maïs et 17.000 ha de maraîchage. Des mesures ont été entreprises afin d’assurer le démarrage de la campagne agricole dans de bonnes conditions. Un programme d’assurance est instauré pour garantir la production céréalière contre les effets de la sécheresse, indique-t-on auprès de l’Ormvad. Cette dernière supervise la subvention du prix des semences sélectionnées des céréales. L’Office dispense également des formations aux agriculteurs sur des techniques d’économie d’eau. Intervention aussi pour assurer la continuité du programme de vaccination du bétail contre les maladies contagieuses. Au niveau régional, un plan d’action par filière a été élaboré par l’Ormvad pour assurer le démarrage de la campagne dans de bonnes conditions. Pour la betterave sucrière, la distribution des intrants, qui a démarré dès le 10 septembre dernier, se fait dans des conditions normales, précisent les responsables de l’Office. Les semis ont concerné près de 17.500 ha au 29 novembre dernier, soit près de 75% du programme. En matière de céréales, 30 points de vente sont répartis sur l’ensemble de la zone pour approvisionner les agriculteurs de la région en semences, engrais et produits de traitements nécessaires. Le suivi de l’approvisionnement en semences sélectionnées fait ressortir la distribution de 39.265 quintaux à la fin du mois dernier, soit 88% du programme. Par ailleurs, un autre programme d’encadrement et de sensibilisation des agriculteurs, avec distribution de supports d’information comme les dépliants au niveau de chaque arrondissement, a été mis en place. Ce programme prévoit la réalisation de parcelles de démonstration sur les principaux axes de la conduite technique des cultures (travail du sol, fertilisation, irrigation et protection phytosanitaire). De même, un important plan de formation des agriculteurs et des fils d’agriculteurs a été arrêté pour toucher en grande partie les fellahs du périmètre du haut service.


La zone d’action de la DPA

La zone d’action de la DPA s’étend sur 4 communes au sud de la ville d’El Jadida: Moulay Abdallah, Ouled Hcine, Sidi Abed et la commune Ouled Aissa. Et sur le territoire de 6 communes au nord de la ville: Haouzia, Ouled Rahmoune, Sidi Ali Benhamdouche, M’harzat Sahel et la commune Laghdira.Ce sont 70.000 hectares qui ont été réservés aux céréales d’automne, comme le blé tendre et le blé dur, l’orge, l’avoine et le triticale. Ce dernier est une espèce de graminée destinée à l’alimentation du bétail. Quant aux céréales de printemps, les agriculteurs cultivent une superficie moyenne de l’ordre de 35.000 ha. Les légumineuses alimentaires occupent une superficie oscillant entre 2.500 et 3.000 ha.. Manque de semences de blé tendreLa Direction provinciale de l’agriculture (DPA) annonce 7 points de vente dans sa zone d’action. Elle a en charge 170.000 ha dans la province d’El Jadida dont 139.000 de superficies agricoles utiles (SAU). Dans ces superficies essentiellement en bour, les précipitations pluviométriques restent un facteur déterminant pour l’avancement de la campagne agricole. Les dernières pluies ont encouragé les agriculteurs à entamer les semences pour les cultures d’automne principalement les céréales et les légumineuses. Le secteur horticole et la culture des primeurs restent basés généralement sur le pompage des eaux de puits. La superficie emblavée depuis le 1er septembre dans la zone d’action de la DPA a concerné le blé tendre sur 37.000 ha, le blé dur sur 30.200 ha et l’orge sur une superficie de 20.300 ha. De leur côté, les légumineuses alimentaires ont concerné 1.350 ha pour les fèves et 550 ha pour les petits poix. Durant cette campagne, il a été, malheureusement, constaté un manque de semences de blé tendre qui sont très demandées par les agriculteurs, a déploré un responsable. D’après la Sonacos (Société nationale de commercialisation des semences), le stock est insuffisant pour satisfaire les besoins des agriculteurs au niveau national.


Les réalisations de l’Ormvad

Les réalisations ont été à fin novembre pour la betterave: 17.500 ha, le blé: 227.000 ha dont 45.000 en irrigué, les fourrages 16.000 ha en irrigué et 8.000 en bour. En matière de production animale, le lait commercialisé a atteint 17,3 millions de litres (au 31 octobre, soit plus de 10% par rapport à la campagne 2003-2004). L’identification des bovins a concerné 40.900 têtes (99% du programme). A été lancée également la campagne de vaccination contre la rage et la fièvre aphteuse depuis le 15 octobre dernier.De notre correspondant, Mohamed RAMDANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc