×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

El Jadida: 280 chaises roulantes pour des handicapés moteurs

Par L'Economiste | Edition N°:1866 Le 01/10/2004 | Partager

. Il s’agit d’un don de la fondation américaine Wheelchair . Elle promet d’en distribuer 800 autresAprès Rabat et Casablanca, une délégation de la fondation américaine Wheelchair composée de 18 membres a effectué dernièrement une visite à El Jadida.La délégation était présidée par Libby Pataki, femme du gouverneur de l’Etat de New York. L’objectif était d’assurer une assistance sociale à des handicapés moteurs grâce à la distribution de 280 chaises roulantes. L’ambassade américaine a veillé à la mise en place de l’aide et de la logistique d’accueil. L’organisation de la distribution a été assurée avec l’aide de l’Amicale marocaine des handicapés (AMH). Le concours du Rotary national a été aussi sollicité pour aiguiller les actions sociales futures de la fondation Wheelchair. D’ailleurs, une réunion a eu lieu à Casablanca avec des rotariens du Maroc pour discuter d’éventuels partenariats dans le domaine. Une rencontre baptême de la fondation qui entend faire des alliances également avec différentes associations marocaines à l’instar de l’association Asad des amis d’Azemmour et de sa région. Ce sont 30 handicapés de la région d’El Jadida qui ont bénéficié de chaises roulantes. La cérémonie de distribution des 280 chaises s’est déroulée au Centre de réadaptation et de rééducation des handicapés de Bouskoura lundi dernier. L’acquisition des chaises roulantes a été financée par la fondation Wheelchair et par le département d’Etat américain, a expliqué Boubker Mazoz, chargé des Affaires publiques auprès du consulat des Etats-Unis à Casablanca. La fondation Wheelchair, fondée par Kenneth E. Behring et dont le siège est en Californie, a aussi des bureaux à Washington et New York. La délégation a d’ailleurs rejoint le Maroc à bord du jet privé du fondateur. Des actions similaires sont menées dans les quatre coins du globe. C’est un bonheur quand les yeux d’un handicapé s’éclairent en recevant cet outil conçu pour assurer mobilité et indépendance, a affirmé la première dame de New York. Libby Pataki connaît bien le Maroc où ses parents et ses grands-parents avaient passé leur enfance. Je savais donc qu’il y avait un grand besoin en chaises roulantes pour aider des handicapés, dit-elle. Cette première distribution de chaises roulantes ne sera pas une action isolée de la fondation Wheelchair au Maroc. C’est ce qu’assure de son côté Dr Jon B. Grant, du Rotary Club de S. Foster City en Californie. Son rôle est d’assurer la liaison entre les rotariens du monde et des membres de la fondation Wheelchair. L’objectif avec les 20 clubs rotariens existant au Maroc est de permettre bientôt l’acquisition de 800 autres chaises roulantes au profit d’handicapés marocains. La visite de la première dame de New York au Maroc s’est achevée sur une note d’optimisme. Elle a, en effet, pu savourer les mets marocains au Requin Bleu de Sidi Bouzid. Un déjeuner qu’elle n’oubliera pas de sitôt, dit-elle.De notre correspondant, Mohamed RAMDANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc