×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Distribution: Lavazza contre Lavazza

Par L'Economiste | Edition N°:1922 Le 22/12/2004 | Partager

. Cafés du Sahara signe un partenariat avec Lavazza Luigi Spa. L’exploitant du grain et moulu de la marque monte au créneauC’est aujourd’hui que Cafés du Sahara et Luigi Lavazza Spa dévoilent leur partenariat pour la distribution des cafés grains et moulu Lavazza. Un accord qui laisse un arrière-goût amer au distributeur de la marque italienne déjà implanté sur le marché. Italian Line, distributeur exclusif du café Lavazza grains et moulu, crie au scandale et à l’imposture. “Le partenariat entre Cafés du Sahara et Luigi Lavazza Spa, la maison mère italienne, n’est pas légal”, affirme Fouad Touima, directeur commercial de Italian Line. “Ils n’ont même pas pris la peine de nous contacter pour nous mettre au courant”, ajoute-t-il. C’est par l’intermédiaire de leurs clients, démarchés par le nouveau concurrent, qu’Italian Line aurait eu vent du partenariat. La société qui dispose d’un contrat d’exclusivité avec la maison mère compte poursuivre celle-ci en justice. “Nous allons saisir les institutions nationales et italiennes pour faire valoir nos droits et nos investissements”, tonne Mohamed Moutazakki, président de Italian Line. Ce dernier a envoyé aux rédactions une copie d’une lettre de Lavazza Luigi Spa où il est clairement spécifié que Italian Line est l’importateur exclusif de Lavazza en grains et moulu. Présente sur le marché depuis plus de huit ans, cette société compte plus de 100 clients composés de professionnels que sont les glaciers, les restaurants et les entreprises, est-il indiqué. Cafés du Sahara, quant à elle, dit n’avoir rien à se reprocher. “C’est Luigi Lavazza Spa qui nous a sollicité, c’est plutôt à elle de clarifier la situation”, explique Abdelmalek Astaib, directeur commercial. Le management de la maison mère sera présent d’ailleurs à la conférence de presse prévue aujourd’hui à l’occasion de la présentation du partenariat avec Cafés du Sahara. Pour la petite histoire, ce n’est pas la première fois que Lavazza crée des remous au Maroc. Top Class Espresso, premier importateur de la marque, avait déjà crié au scandale au moment où Italian Line avait signé un contrat avec la maison mère. Cette dernière avait trouvé une solution pour départager les deux concurrents. Donner à Top Class Espresso l’exclusivité pour l’installation des machines et la commercialisation des capsules et laisser le grain et le moulu à Italian Line. Un accord qui arrangeait, jusqu’à présent, tout le monde. Reste à savoir comment Lavazza Luigi Spa compte s’en sortir cette fois-ci. Fédoua TOUNASSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc