×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
International

Coup d’Etat en Mauritanie

Par L'Economiste | Edition N°:2079 Le 04/08/2005 | Partager

. Les putschistes annoncent qu’un Conseil militaire dirigera le pays durant 2 ans Après moult tentatives de putsh, le régime de Moaouiya Ould Taya, qui dirige le pays depuis près de vingt ans, a été renversé hier mercredi 3 août. Les auteurs du coup d’Etat perpétré à Nouakchott sont des militaires, pour la plupart des membres de la garde présidentielle, qui ont pris le contrôle de points stratégiques de la capitale en l’absence du chef de l’Etat, parti lundi 1er août à Riyad pour assister aux funérailles du Roi Fahd. Les putschistes ont annoncé qu’un conseil militaire avait pris le pouvoir en Mauritanie pour une durée n’excédant pas deux ans, selon un communiqué diffusé par l’Agence mauritanienne d’information (AMI).“Les Forces armées et de sécurité ont unanimement décidé de mettre fin aux pratiques totalitaires du régime dont notre peuple a tant souffert ces dernières années”, indique le communiqué. “Ces pratiques ont engendré une dérive dangereuse pour l’avenir du pays. A cet effet, les forces armées et de sécurité ont décidé la mise en place d’un Conseil militaire pour la justice et la démocratie”, indiquent les putschistes. Ces derniers s’engagent à “créer les conditions favorables d’un jeu démocratique ouvert et transparent sur lequel la société civile et les acteurs politiques auront à se prononcer librement”.“Le Conseil militaire pour la justice et la démocratie s’engage enfin à respecter tous les traités et conventions internationaux ratifiés par la Mauritanie”, conclut le communiqué.Pour sa part, Moaouiya Ould Taya avait quitté l’Arabie saoudite tôt hier mercredi avant d’atterrir à Niamey, où il a été installé dans une villa pour une durée indéterminée, selon une source proche de la présidence nigérienne.Pour rappel, la Mauritanie a été confrontée, selon les autorités, à trois tentatives de coup d’Etat en quinze mois, en juin 2003, en août et septembre 2004. En juin 2003, la tentative de coup d’Etat avait été mise en échec par les forces loyalistes après 36 heures de combats qui avaient fait 15 morts et 68 blessés selon un bilan officiel. Cette tentative avait été suivie de nombreux limogeages et changements au sein du pouvoir.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc