×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Changements stratégiques à la tête de Nokia

    Par L'Economiste | Edition N°:1921 Le 21/12/2004 | Partager

    . La réorganisation a résulté de la création de deux nouvelles unités. Le groupe suédois vient de miser 52,5 millions d’euros aux Philippines Jorma Ollila, pdg de Nokia, expliquait le 20 décembre dans le Financial Times que les changements récents dans la direction du groupe finlandais sont d’ordre stratégique et ne sont pas liés à la baisse de régime qu’a connue le numéro un mondial des téléphones portables en 2004.Ces changements avaient été envisagés il y a 18 mois selon lui. «De notre point de vue cela a commencé au printemps ou à l’été 2003 lorsque nous avons entamé des discussions sur le besoin de revoir notre organisation», a-t-il dit au quotidien des affaires britannique.La réorganisation a résulté de la création de deux nouvelles unités, l’une spécialisée dans le multimédia et se concentrant sur les appareils téléphoniques les plus avancés au niveau notamment de la musique et de l’image, et une autre unité centrée sur les services aux entreprises.«Le but a été de prendre un avantage d’échelle dans le domaine des portables tout en se concentrant mieux sur les nouvelles niches du marché pour capter la valeur ajoutée à travers le multimédia et les solutions aux entreprises», a-t-il expliqué. Les changements de personnes n’ont été discutés qu’après. Mais «il ne s’agit que d’une seule et même transformation», selon Ollila. L’équipe de direction avait une ancienneté de plus de dix ans. L’équipementier en télécommunications avait annoncé début décembre le départ fin janvier de Sari Baldauf, 49 ans, vice-présidente du groupe et responsable de la division réseau, de son bras droit Jukka Bergqvist, 47 ans, membre du comité directeur, et un peu plus tôt du responsable de la stratégie Matti Alahuhta, 52 ans. Baldauf, un moment regardée comme un possible successeur à Ollila, a été remplacée par un Australien, responsable de la zone Asie-Pacifique, Simon Beresford-Wylie. Le contrat de Ollila, 54 ans, à la tête du groupe depuis 13 ans, doit s’achever à l’automne 2006.Par ailleurs, Nokia a annoncé avoir gagné un contrat de 70 millions de dollars (52,5 millions d’euros) pour moderniser le réseau GSM de Smart, le plus grand opérateur de téléphonie mobile philippin. Le géant finlandais permettra à l’opérateur philippin d’avoir accès à la technologie EDGE (Enhanced Data rates for Global Evolution), qui permet des transferts de données plus rapides sur les appareils téléphoniques de deuxième génération, sans apporter les avancées du 3G-UMTS (3e génération).Smart, numéro un aux Philippines, a dépassé les 17,5 millions d’abonnés en septembre dernier. Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc