×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Bosch: Nouvel équipement pour la réparation des voitures

Par L'Economiste | Edition N°:1661 Le 12/12/2003 | Partager

. Il s’agit d’un appareil de diagnostic portable aux véhicules diesel “nouvelle génération”. Il est commercialisé par Kaufmann à partir de 130.000 DHLe groupe Bosch se renforce de plus en plus sur le marché marocain. Il vient de lancer une nouvelle solution diesel pour la réparation des voitures “nouvelle génération”. Cet équipement est commercialisé par la société Kaufmann, représentant exclusif de Bosch automobile au Maroc. Il se décline sous forme d’une solution complète, c’est-à-dire diagnostiquer et réparer les solutions diesel à partir d’une seule source.Comme à l’accoutumée, le groupe allemand suit l’évolution du marché automobile. “Un boom mondial est enregistré dans le domaine des voitures diesel qui sont de plus en plus en propres et performantes”, explique Volker Bischoff, directeur régional de la zone Moyen-Orient et Afrique de Bosch Automobile, en visite au Maroc à l’occasion des portes ouvertes organisées le 10 décembre. Une journée pour initier ses clients et collaborateurs à ce nouveau matériel. Selon Bischoff, les véhicules diesel sont principalement dotés d’équipement électronique. D’où la nécessité de trouver des solutions de réparation appropriées. La nouvelle solution diesel de Bosch, destinée essentiellement aux garagistes et mécaniciens, offre en même temps quatre options: l’équipement de test (KTS 650), le software, la hot-line (assistance), la formation technique en plus des pièces de rechange (pour la réparation). L’équipement de test (KTS 650) se décline sous forme d’un appareil de diagnostic portable équipé d’un logiciel développé par Bosch qui détecte les pannes et les défaillances. Il est commercialisé à partir de 130.000 DH. “Nous avons déjà vendu cet équipement à une dizaine de garagistes implantés essentiellement dans les grandes villes (Casablanca, Agadir, Rabat, Marrakech, Nador)”, annonce Chakib Hafyane, directeur général adjoint de Kaufmann. L’introduction de ce nouveau procédé a nécessité un investissement de 4 millions de DH. “Nous offrons cette solution système par le biais d’atelier”, explique Chakib Hafyane. Pour le lancement, le distributeur local a installé dans ses locaux un atelier pilote pour présenter ce nouvel équipement. A noter que le groupe Bosch a réalisé en 2002 un chiffre d’affaires dépassant les 30 milliards d’euros. Pour sa part, le secteur automobile (première monte et recharge) accapare à lui seul 70% de ses réalisations. “Les pièces de rechange représentent à peu près 10% du chiffre d’affaires que Bosch réalise dans l’automobile”, précise Volker Bischoff.


Carte de visite

Le distributeur d’équipement, Kaufmann est implanté au Maroc depuis plus de 73 ans. Il est le représentant exclusif de Bosch automobile sur le Royaume depuis 1929. Il a réalisé en 2002 un chiffres d’affaires de 60 millions de DH. Kaufmann commercialise essentiellement les produits Bosch (batteries, bougies d’allumage, essuie-glace, injecteurs et filtres). Il emploie actuellement une cinquantaine de personnes et dispose d’un réseau de distribution de plus de 2.000 revendeurs installés sur l’ensemble du pays. Kaufmann a débuté ses activités dans les pièces détachées, l’électroménager et l’outillage. Toutefois, pour mieux se positionner, il a focalisé ses activités sur le secteur automobile, notamment les pièces de rechange et la réparation. Nadia DREF

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc