×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Approvisionnement Ramadan
Les industriels du lait UHT prudents face à l’importation

Par L'Economiste | Edition N°:1870 Le 07/10/2004 | Partager

. L’offre de lait sera de 50 millions de litres pour des besoins de 49 millions La pénurie en lait stérilisé à ultra haute température (UHT) que les grandes surfaces ont connue ces derniers jours ne devrait pas durer. Le ministère de l’Agriculture se veut rassurant sur cette denrée très prisée par les Marocains durant le mois sacré. Mieux, il annonce une offre de 50 millions de litres pour une demande de 49 millions. Sachant que celle-ci au mois de Ramadan est de 30% plus importante que durant le reste de l’année. Constatée récemment, la rareté du lait UHT et du lait diététique à 0% est contradictoire avec l’amélioration de la production laitière. Les conditions climatiques favorables durant l’année 2004 et l’introduction de produits plus riches dans l’alimentation des vaches laitières ne mettent pas fin à l’inquiétude des ménages. Globalement, les industriels expliquent la pénurie pré-Ramadan par des approvisionnements précoces effectués par les ménages de quantités considérables de lait UHT. Ce dernier a l’avantage d’une longue conservation permettant son stockage. C’est le même scénario que les années précédentes en pareille période. D’autre part, au lieu de recourir à l’importation, les industriels commencent à constituer des stocks de lait UHT. Ceci explique aussi le manque sur le marché. En effet, il y a quelques mois, les producteurs affirmaient pouvoir approvisionner le marché durant le Ramadan et se passer des importations.Les responsables de Copag qui commercialise la marque Jaouda, parlent au contraire d’une situation normale voire meilleure que l’année dernière. “Nous sommes bien au-delà des prévisions de la direction de l’élevage. Nous progressons chaque année de 30 à 35% en matière de production de lait”, annonce un responsable de Copag. Pour cette année, Jaouda passe à 3,5 millions de litres en lait UHT, soit un million de plus que l’année dernière. Bien qu’elle s’inquiète du virage que la fiscalisation des coopératives va prendre, Copag se lance dans un projet d’extension de ses unités de production. Un projet qui devrait dans l’avenir lui permettre “d’augmenter sa capacité de production”, estime un responsable. Pour le mois de Ramadan, Copag fait preuve de prudence. Les quantités importées en lait UHT peuvent compromettre ses parts de marché. Ce dernier reste très imprévisible à cause des importations. Celles-ci représentent, selon les professionnels, 25% de l’offre. Malgré plusieurs contacts, La Centrale Laitière ne donne aucune information sur ses prévisions pour le Ramadan… Mostafa BENTAK

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]iste.com
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc