×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 172.689 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 216.351 articles (chiffres relevés le 2/6 sur google analytics)
Culture

Andalussyat, une symphonie au-delà des frontières

Par L'Economiste | Edition N°:2653 Le 16/11/2007 | Partager

. Casandalous rebaptisé Andalussyat . Des concerts à Casablanca, Paris, Alger et Grenade Un rendez-vous à ne pas manquer pour les amoureux de la musique andalouse. La 4e rencontre internationale des musiques andalouses, «Andalussyat», se tiendra du 29 novembre au 1er décembre. Organisé par l’Association des amateurs de la musique andalouse, en collaboration avec la wilaya du Grand Casablanca, l’évènement connaîtra cette année un rayonnement à l’international. En effet, les artistes se produiront, les 14 et 15 décembre, à l’Institut du monde arabe à Paris. «Notre objectif, aujourd’hui, est de rendre ces rencontres indépendantes du lieu. Nous avons donc sacrifié l’appellation Casandalouse pour laisser uniquement le mot générique de Andalussyat avec ses spécificités à chaque fois: Andalussyat Paris, Andalussyat Al baida…», explique Mouaâd Jamaï, président fondateur de l’Association des amateurs de la musique andalouse au Maroc. En effet, cette année l’association veut élargir ses frontières et partir à la rencontre des amoureux de cette musique dans le monde. Outre Paris, les spectacles auront lieu à Alger et Grenade. Et comme pour les précédentes éditions, les artistes viendront des deux bords de la Méditerranée. Cette édition recevra des troupes andalouses marocaines qui côtoieront des orchestres de quatre nationalités différentes. Le langage universel de la musique fera en sorte de réunir toutes les différentes branches de cette musique. Un orchestre syrien des mouachahates, du Malouf tunisien, une troupe de flamenco et l’orchestre gharnati algérien se produiront au côté de grands noms de la musique andalouse marocaine tels: Mohamed Bajeddoub, Abderrahim Souiri, Abdelfattah Bennis, Mohamed Briouel… Au total, ce sont près de 120 artistes et 9.000 spectateurs attendus. Ces derniers auront le choix entre des concerts (soirées officielles) à l’Office des changes de Casablanca ou des spectacles grand public aux théâtres Mohammed VI et Moulay Rachid. Dix-huit représentations figurent ainsi au programme de la manifestation. Par ailleurs, l’Association des amateurs de la musique andalouse au Maroc fête cette année ses 50 ans d’existence. Fondée en 1958, l’association compte à ce jour plus de 800 membres actifs. Son objectif: œuvrer pour la sauvegarde et la diffusion de la musique andalouse.Wafa Abyad

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc