×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Agriculture/Vague de froid
Agadir: Ralentissement de la production de primeurs

Par L'Economiste | Edition N°:1936 Le 12/01/2005 | Partager

. Chute de 60 à 70% des volumes récoltés de tomates . Impact positif sur la qualité du produit et sa commercialisation Le froid qui sévit ces derniers jours dans le Souss à l’instar des autres régions du Royaume n’est pas sans effet sur les cultures maraîchères de la zone. Selon Samir Tazi, vice-président de l’Association des producteurs exportateurs des fruits et légumes (Apefel), le climat rude, qui pourtant a toujours été plutôt clément dans cette contrée, aura un impact certain sur la nouaison (fécondation) des plants de tomate, produit-phare de la région. Cet effet, conjugué au ralentissement de la maturité du produit, engendre une chute des volumes de production, même si les plants greffés, plus de 2.200 ha environ dans la zone, résistent mieux au froid. Toutes les cultures plein champ par contre ont été disséminées par les basses températures. Celles-ci sont dans les sites de production de 1 à 3 degrés à 7 heures du matin pour atteindre 20 degrés en milieu de journée. Une amplitude thermique qui est néfaste pour les plantations en raison de la souffrance qu’elle peut leur causer, lance Mohamed Mouh Mouh, producteur et membre de l’Apefel. Pour l’agriculteur, les conditions climatiques actuelles, qui ne permettent la récolte de tomates qu’un jour sur six, voire un jour sur sept, alors qu’en temps normal c’est un jour sur deux, ont causé pour le moment une chute de 60 à 70% de la production. Ceci étant, les exportateurs réussiront malgré cela à atteindre le quota à l’export vers l’Union européenne pour le mois de janvier, qui est de 30.000 tonnes pour tout le Royaume. D’un autre côté, le froid favorise tout de même la production de tomates de bonne qualité. Il a également un effet positif sur la commercialisation des primeurs. Après le creux des fêtes de fin d’année, le climat ayant joué indirectement un impact régulateur des flux exportés, les prix ont connu une hausse sur le marché européen. Pour la tomate, ils étaient le 6 janvier entre 1 et 1,10 euro le kg exporté. Le même jour, les haricots verts étaient à 2 euros le kg exporté. Des cours bien plus meilleurs que l’an dernier à la même période. Au-delà du froid, la hausse des prix est due aussi à la rareté de l’offre d’autres pays producteurs sur les marchés extérieurs. La faible présence de l’origine espagnole -les îles Canarie s’étant reconverti dans d’autres cultures, telle la pastèque- ont notamment réduit de 40% leurs volumes exportés de tomates. Sur le marché de gros local, les prix connaissent également une envolée. La caisse de 30 kg est actuellement à 100 DH, alors qu’elle ne dépassait pas 60 DH au mois d’octobre dernier.


Précocité pour les agrumes

Contrairement à ce qui se passe pour la tomate, le froid a un effet de coloration rapide sur les agrumes. Il a par contre pour action d’engendrer un impact négatif sur le calibre des oranges qui, en raison de leur précocité, n’ont pas le temps de grossir. Le problème qui se pose c’est que l’Europe n’est pas particulièrement acheteuse des petits calibres qui trouvent plutôt preneurs auprès des pays de l’Est. Pour le moment, alors que s’achève la campagne d’exportation de clémentines, la saison des oranges a déjà commencé et le froid va anticiper l’introduction sur le marché de la variété Nour. L’offre commerciale d’oranges risque d’être très importante dans les semaines à venir. De notre correspondante, Malika ALAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc