×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

40 milliards de DH à trouver sur 5 ans

Par L'Economiste | Edition N°:457 Le 05/03/1999 | Partager

Assainissement liquide et solide, électrification, alimentation en eau potable... Le Plan de développement économique et social des collectivités locales fixe les priorités. Les ressources sont toutefois insuffisantes pour répondre à l'ensemble des besoins.



Arrêter les priorités d'abord, agir ensuite. Le programme de développement local au titre du Plan quinquennal 1999-2003 s'inscrit dans cette logique. Il s'intègre dans une stratégie de développement global.
Les principales préoccupations contenues dans ce programmes portent sur le développement et l'amélioration des services publics de base (eau potable, électrification, assainissement, transport). Les initiateurs du Plan admettent toutefois que les ressources sont insuffisantes pour couvrir l'ensemble des besoins. En effet, la capacité d'autofinancement des collectivités locales pour les 5 années à venir est évaluée à 19 milliards de DH, alors que les besoins réels s'élèvent à plus de 60,7 milliards. Le complément devra provenir d'une part de l'Etat au titre des programmes nationaux (programme des routes rurales, programme d'életrification...), soit 7,4 milliards de DH, et d'autre part des bénéficiaires (6 milliards de DH). Le reste, soit 28,3 milliards, devra être recherché auprès des organismes financiers.
Eau potable: Ce Plan accorde la priorité à l'alimentation en eau potable en milieu urbain. L'objectif consiste à atteindre un taux de branchement de 90% en l'an 2000, de 94% en 2010 et de 98% en 2020.

Pour atteindre ces objectifs, les régies sont appelées à poursuivre leur politique d'investissement qui a atteint une moyenne de 800 millions de DH par an durant les dernières années.
Ce même souci d'investissement est observé au niveau rural où un programme national d'eau potable a été mis en place. Il vise à généraliser l'eau à l'ensemble de la population rurale dans un délai de 8 à 10 ans. L'investissement nécessaire pour ce programme se chiffre à 10 milliards de DH.
Assainissement: Autre priorité, l'assainissement liquide et solide. Sur ce registre, le retard cumulé est considérable. Le Plan propose des mesures pour assurer une meilleure gestion du secteur. Ainsi, sur le plan institutionnel, il est prévu d'encourager toutes les formes de gestion déléguée, telles que l'affermage, la concession ou la création de sociétés d'économie mixte.
Electrification: Le Plan de développement économique et social des collectivités locales a mis également au centre de ces priorités l'électrification rurale. Il mise sur le Programme d'Electrification Rurale Global (PERG) établi par le gouvernement. Celui-ci vise à raccorder au réseau environ 1,5 million de foyers à l'horizon 2010. Ce programme nécessite un investissement annuel de 1 milliard de DH.
Voirie: Le même souci est observé au niveau de la voirie et de la circulation urbaine où des problèmes persistent. Les programmes de construction, d'aménagement et d'équipement des voies urbaines nécessitent un investissement annuel de 1,9 milliard de DH, soit 5,5 milliards durant la période 1999-2003.
Bâtiment: Dernière priorité du Plan, la décentralisation des équipements. Pour cela, il sera nécessaire de construire 500 sièges de communes pour un montant global évalué à 500 millions de DH.

Adil BOUKHIMA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]conomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc