×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

320 milliards d’euros pour rénover les vieux logements

Par L'Economiste | Edition N°:1980 Le 17/03/2005 | Partager

. C’est l’équivalent du budget annuel de la France ou de l’AllemagneLA rénovation des immeubles collectifs de l’actuelle Union européenne à 25, construits en masse après la Seconde Guerre mondiale, devrait coûter un total de 320 milliards d’euros, soit plus que le budget annuel de la France ou de l’Allemagne. C’est ce qui ressort d’un rapport sur la rénovation des immeubles collectifs en Europe présenté, le 14 mars, à Prague, par Sybilla Dekker, ministre néerlandaise du Logement.Confrontés à ces besoins énormes, les ministres du Logement de l’UE ont demandé à la Commission européenne si elle ne pourrait pas dégager des fonds communautaires pour financer une partie des travaux nécessaires, à l’issue d’une réunion de deux jours dans la capitale tchèque.Déjà particulièrement aigu dans un certain nombre de banlieues en Europe de l’Ouest, le vieillissement rapide des immeubles collectifs est encore plus préoccupant dans les anciens pays communistes, a souligné Sybilla Dekker. Plus d’un tiers de la population habite ce genre de logement dans les pays post-communistes qui sont entrés l’an dernier dans l’Union européenne, contre seulement 15% dans l’ancienne UE.Beaucoup de logements sont très mal isolés. Dans une période où le prix de l’énergie ne cesse de grimper, les ministres du logement ont choisi cet angle pour tenter de convaincre leurs collègues des Finances.Dans une lettre qu’ils ont écrite à la Commission européenne, les ministres soulignent que la rénovation des logements collectifs permettrait de remplir quelques-uns des objectifs prioritaires de l’UE: la croissance, l’emploi, les économies d’énergie et les engagements pris à Kyoto pour réduire les émissions de gaz carbonique. Le rapport a aussi calculé que la rénovation du stock total de logements de l’UE représente du travail pour 11,9 millions d’années-homme, mais il estime qu’il faudra environ 40 ans pour mener à bien tous les travaux.Jusqu’à présent, les fonds de l’Union européenne, en particulier les fonds structurels destinés à aider les régions les plus défavorisées, ne peuvent bénéficier à l’habitat que d’une manière très limitée.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc