×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
International

316 ans de Smic pour les patrons français les mieux payés

Par L'Economiste | Edition N°:2638 Le 25/10/2007 | Partager

. 100 milliards d’euros de bénéfices pour les entreprises en 2006LES revenus des patrons français ont encore progressé en 2006, avec pour les 50 mieux payés de France, un revenu moyen de 3,8 millions d’euros sur l’année, soit l’équivalent de 316 années de Smic, a indiqué le mensuel économique Capital hier. Ce classement prend en compte les salaires, les avantages en nature (voiture de fonction...) et les plus-values réalisées sur des stock-options.«En comparaison de la hausse du pouvoir d’achat des ménages (+2,3%), ils (les dirigeants de grands groupes français) se sont accordés l’an dernier des augmentations de Père Noël, jusqu’à 25% pour les mieux lotis», souligne Capital dans son palmarès des plus hautes rémunérations.Cette «envolée va de pair avec une explosion des résultats des entreprises», avec notamment des bénéfices de près 100 milliards d’euros et des cours de Bourse en hausse de 17% pour les sociétés du CAC 40, mais cela «n’explique pas tout», selon le mensuel économique. Pour les dirigeants qui sont également actionnaires de leur entreprise, le salaire ne représente qu’une «broutille», écrit Capital, puisque l’essentiel de leurs revenus provient des dividendes.Le patron de LVMH Bernard Arnault est le plus gâté, avec 326 millions d’euros de dividendes reversés en 2007 au titre de 2006. L’homme le plus riche de France peut du coup se contenter d’un «salaire de misère», écrit le magazine. Avec 3,9 millions d’euros, il arrive à la 13e place des dirigeants d’entreprises les mieux payés en France.Selon les estimations du journal, les 60 patrons actionnaires les mieux lotis ont empoché au titre de l’exercice 2006, 30 millions d’euros de dividendes en moyenne.Les patrons qui partent à la retraite ne sont pas en reste. Grâce aux retraites chapeau, qui offrent aux PDG un pourcentage de leurs salaires par année d’ancienneté, Bertrand Collomb, touchera 60% de sa dernière fiche de paie, soit 1 million d’euros par an jusqu’à la fin de ses jours, écrit Capital. Numéro un des «retraités» les mieux dotés, Lindsay Owen Jones a reçu 3,1 millions d’euros d’indemnités en 2006 au titre de ses 37 ans de carrière chez L’Oréal.


Les stock-options font la fortune des retraités

L’EX-PATRON de Renault, Louis Schweitzer, arrive en tête des revenus encaissés en 2006, avec 11,9 millions d’euros, notamment grâce à une «belle plus-value de stock-options». Il est suivi de Daniel Bouton (Société Générale, 10,8 millions d’euros) et Bernard Charlès (Dassaut Systèmes, 10,3 millions d’euros).Noël Forgeard, ancien coprésident d’EADS, visé par l’enquête sur des délits d’initiés, a, lui, empoché 3,8 millions d’euros en 2006, tandis qu’Arnaud Lagardère, patron du groupe éponyme principal actionnaire privé français d’EADS, a reçu 3,3 millions d’euros. En queue de peloton, Alain Dinin, PDG de Nexity a reçu 1,7 million d’euros. Les stock-options font aussi la fortune des PDG retraités, souligne Capital. L’ancien PDG du cimentier Lafarge, Bertrand Collomb, a ainsi touché 8 millions d’euros en cédant ses stock-options, selon le magazine. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc