×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Agenda

    3 salons agricoles en février : Paris rendez-vous de l'agriculture

    Par L'Economiste | Edition N°:164 Le 26/01/1995 | Partager

    Trois Salons agricoles seront organisés à Paris fin février. Les Salons en eux-mêmes et les animations qui s'y dérouleront constitueront les points de rencontre des partenaires du secteur . Au programme: les nouvelles races, les équipements...

    Du 26 février au 2 mars 1995, les agriculteurs, les éleveurs et l'ensemble de leurs fournisseurs sont attendus au Parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte, à l'occasion du SIMA (Salon professionnel international de l'agro-équipement de l'agro-fourniture) et du SIMAGENA (Salon professionnel international de la génétique, santé, alimentation pour bovins, ovins, caprins). Organisé aux halls 2,3,4,5,6, le SIMA présentera toutes les nouveautés du secteur de l'agro-équipement et de l'agro-fourniture. Ainsi, le secteur des grandes cultures et des polycultures sera représenté par tous les constructeurs de machines agricoles et les industriels de l'agro-fourniture, qu'ils soient français ou étrangers.

    Au sein de "l'espace fruits et légumes", tous les constructeurs de matériel pour la filière fruits et légumes présenteront leurs nouveautés.

    A proximité du SIMAGENA, plus de 10000 m2 de stands seront consacrés aux machines à traire et aux équipements de laiterie et d'élevage.

    Par ailleurs de nombreux colloques et animations se tiendront sur les thèmes suivants: l'après-GATT et les nouvelles PAC, l'agriculture et l'environnement, le colza et les oléagineux, le marché de l'emploi, et l'installation des jeunes agriculteurs.

    Au SIMAGENA, 300 bovins seront présentés par des éleveurs-sélectionneurs, des centres d'insémination français et étrangers. Des stands commerciaux de firmes de génétique, d'aliments, de produits d'hygiène, de santé animale et de service seront également tenus au niveau de ce Salon. Un forum sur la sélection des mamelles et les facilités de traite sera aussi organisé, permettant une rencontre de conférenciers du monde de la recherche, de la génétique, des firmes et des éleveurs. Enfin, une vente aux enchères de 35 génisses de races laitières de haute valeur génétique sera organisée le lundi 27 février en soirée.

    Parallèlement à cette manifestation, le 32ième Salon international de l'agriculture sera organisé à Paris Porte de Versailles. Ce sera, d'après les organisateurs, le "carrefour du monde agricole et rural". En matière d'élevage, le "concours général agricole" réunira 1.500 reproducteurs d'élite (bovins, ovins, caprins, chevaux), tous les professionnels de la génétique animale, de l'alimentation, des techniques d'équipement d'élevage, ainsi que les techniques liées au mode d'élevage.

    "L'espace Agneau 2000" aura par contre pour but de faire connaître l'organisation performante de la génétique. Cet espace réunira des animaux de race pure, des animaux de croisement ainsi que des carcasses. Les 4 filières de l'année dernière: blé-farine-pain, betterave-sucre, biocarburants, viande, seront enrichis cette année de la filière lait qui s'articule autour de deux parties: la promotion des fromages par le biais des OPRA, et le CIDIL qui, grâce aux "ateliers du goût" s'attachera à mettre en valeur le goût des produits laitiers auprès du grand public. La filière plantes à fibres visera à informer le consommateur sur les utilisations possibles du lin et du chanvre.

    La filière pommes de terre fera découvrir au public toutes les transformations possible de cette plante à la fois dans le domaine alimentaire et non alimentaire. Ce Salon sera aussi l'occasion d'un "événement fromage".

    Enfin les loisirs ruraux ne sont pas en reste: le bâtiment 2/1 sera réservé aux chevaux, à la chasse et aux chiens. Mais l'accent sera surtout mis sur le tourisme équestre. Quant au bâtiment 4, il regroupera trois secteurs: l'aviculture, l'artisanat de tradition rurale, et le jardinage, espace-jardin où les écoles d'horticulture réaliseront une animation paysagée.

    Source: Promosalons Rewriting: M.B.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc