×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

· Mais creusement du déficit commercial : Légère remontée des exportations

Par L'Economiste | Edition N°:379 Le 16/11/1998 | Partager

Les exportations ont augmenté de 8% pour les huit premiers mois de 1998, selon un document de la Direction des Etudes et des Prévisions Financières. Le déficit commercial pour sa part s'est creusé de 16,9%.

Les exportations marocaines ont légèrement augmenté. Enregistrant une progression de 8% a fin août 1998 par rapport à la même période de 1997, ces exportations sont passées de 41.488 millions de Dirhams en 1997 à 44.821 millions à fin août 1998. Cette augmentation est due aux produits alimentaires qui ont fait mieux de 14% et aux produits de la mer qui ont enregistré 2% de hausse. Par contre, entre 1996 et 1997, cette progression était de 10%. Le taux de couverture des importations par les exportations a par contre reculé passant ainsi de 71,6% à fin août 1997 à 69,9% à la même période en 1998, alors qu'en 1996 il était de l'ordre de 69,5%.
Pour sa part, le déficit commercial global s'est accentué à fin août 1998 de 16,9% passant ainsi d'un déficit de 16.488 millions de Dirhams durant le premier semestre 1997 à 19.275 millions durant la même période en 1998.
Par ailleurs, la France reste le principal partenaire commercial du Maroc. Selon les chiffres de 1997, la France représente 29,6%des exportations du pays, alors que les importations sont de l'or-dre de 22,3%.
L'Espagne vient en second rang avec 10,2% à l'export contre 9% à l'import, suivie par l'Inde, pays vers lequel le Maroc a augmenté ses ventes d'acide phosphorique et de phosphate. La quatrième position est occupée par l'Italie, alors que le principal acheteur de produits de la mer, le Japon, qui a réduit ses importations de mollusques et crustacés, est passé de la 4ème à la 10ème position.
A noter que l'Union Européenne représente 66,3% des exportations du Maroc contre 52,9% de ses importations. La structure des produits marocains destinés à l'export est dominée par les produits alimentaires, les demi-produits et les biens de consommation. Les produits alimentaires représentent une part importante de ses exportations, soit 3.401 millions de Dirhams au titre du deuxième trimestre 1998 contre 3.377 millions durant la même période en 1997 et 3.057 millions pour 1996.
Pour leur part, les demi-produits représentent 2.640 millions de Dirhams au cours du deuxième trimestre 1998 contre 2.881 millions en 1997 et 2.313 millions en 1996. Or, l'augmentation des ventes de ce volet reste largement tributaire des exportations d'acide phosphorique réalisées.
Les biens de consommation ont connu une légère progression entre 1997 et 1996, soit 2.431 millions de Dirhams contre 2.280 million, alors que durant le deuxième trimestre 1998, ils se sont fixés à 2.297 millions de Dirhams.


Khadija MASMOUDI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc