×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    «L'essentiel est de rééquilibrer son alimentation«

    Par L'Economiste | Edition N°:810 Le 14/07/2000 | Partager

    Dr Joëlle Cariou-Belqadi, spécialiste en endocrinologie et nutrition• Ne pas attendre que les graisses s'installent, elles ne seront que plus difficiles à déloger• Les régimes stricts entraînent des carences et aussi une grande fatigue• Ce qu'il faut, c'est adapter son alimentation à son mode de vie• L'Economiste: Comment maigrir et ne plus reprendre ses kilos superflus aussitôt le régime terminé?• Dr Joëlle Cariou-Belqadi: II n'y a pas de remèdes miracles. Il y a surtout la volonté et la persévérance. Il faut être vigilant quant à son poids lorsqu'on a des prédispositions héréditaires à l'obésité. Celles-ci peuvent provenir de modifications hormonales dues à la puberté, aux grossesses ou à la ménopause. Il ne faut pas attendre que les kilos superflus s'accumulent et laisser la cellulite enrober les zones fragiles telles que le bassin et les cuisses chez la femme. Quand la surcharge pondérale est manifeste, il faut revoir sérieusement son hygiène alimentaire et sportive et suivre un régime équilibré et personnalisé en fonction de ses antécédents médicaux, de l'âge, de la condition physique et du mode de vie. Le régime prescrit par un spécialiste en la question doit être suivi jusqu'à l'obtention d'un poids jugé satisfaisant. Ensuite, il doit être prolongé par un régime de stabilisation qui permette de réintroduire peu à peu les aliments éliminés lors de la phase d'attaque consistant à faire perdre au patient les deux tiers de sa surcharge.Un conseil: il faut s'y prendre à temps.• Quel régime conseillez-vous?• Le premier écueil dans l'alimentation marocaine est l'utilisation en abondance de graisses. Les viandes grasses sont à éliminer dans la première phase du régime: mouton, viande hachée grasse, saucisses, charcuterie, casher. Les fromages aussi sont des produits très riches en graisses. D'autre part, le mode de cuisson doit être allégé: pour cuire un plat en sauce, il faut compter une cuillère à soupe d'huile pour deux personnes. Il faudrait également éviter les sauces grasses telles que la mayonnaise qui transforme une bonne salade en piège a graisses.Eviter de faire frire les aliments. Un poisson frit n'est plus un aliment diététique. Par ailleurs, d'importantes quantités de sucre sont consommées au quotidien: thé très sucré, gâteaux, miel et limonade apparaissent chaque jour sur la table alors qu'ils devraient être occasionnels.Un petit déjeuner équilibré devrait comporter un morceau de pain ou un bol de céréales, un produit laitier et un fruit.Au déjeuner, il faut privilégier les viandes blanches (poulet, dinde) et le poisson. Y associer une assiette de crudités peu grasses, des légumes cuisinés avec peu de gras, un morceau de pain et un fruit. Pour les tajines, il est préférable de les accommoder avec des légumes verts (fibres) car il est possible de les associer avec du pain qui fait office de féculent.Monodiètes:A proscrire à long termeSi la faim se fait sentir l'après-midi, on peut consommer un yaourt ou un verre de lait avec un à deux biscuits secs.Quant au dîner, l'idéal serait qu'il soit le plus léger possible.Selon les saisons, des soupes de légumes ou une belle assiette de salade ou encore des féculents complets avec un produit laitier peu gras. Sinon, consommer les carottes et les betteraves avec modération en raison de leur forte teneur en sucres.• Que pensez-vous des régimes dissociés(1) ou ceux qui, à un certain moment, ont été très plébiscités tels que Scars-dale, Mayo ou encore celui de la soupe aux choux«'?- Tous ces régimes ont été abandonnés car ils étaient tous déséquilibrés. Ils entraînaient des carences et une grande fatigue et aboutissaient donc à l'échec du régime. A la fin du parcours, les sujets sont tellement épuisés tant moralement que physiquement qu'ils reprennent rapidement les kilos si difficilement perdus.Ces régimes stricts et frustrants peuvent avoir des conséquences néfastes sur la santé. Il faut les éviter à tout prix.- Et les monodiètes?- A proscrire à long terme car épuisantes.- Ces derniers temps, on entend souvent parier d'une nouvelle pilule qui aurait des vertus miraculeuses, le «Xenical«.Qu'en est-il réellement?- L'Orlistat de son nom scientifique est un produit qui a été récemment mis sur le marché. Il se différencie des médicaments jusqu'alors prescrits pour le traitement de l'obésité. Il n'est pas anorexigène (ne coupe pas l'appétit) et n'a pas d'action centrale au niveau du cerveau. C'est un puissant inhibiteur des enzymes intestinales et évite la réabsorption des graisses ingérées. Celles-ci sont éliminées dans les selles. Le seul inconvénient de cette molécule est d'augmenter le transit intestinal avec en conséquence des selles plus grasses. Cet inconvénient est réduit si la personne suit convenablement son régime.Ce produit est intéressant à utiliser en complément de régime lorsque l'obésité est importante et que le régime doit être suivi plusieurs mois durant.- Quels effets secondaires?- Des diarrhées huileuses en cas d'écart de régime. C'est tout ce qui a pu être constaté pour l'instant. Aucun inconvénient majeur à l'heure actuelle n'a été relevé, sinon que ce traitement est cher et non remboursé.Action limitée des cosmétiques- Les cosmétiques contre la cellulite?- La cellulite est un problème différent de l'obésité. Elle atteint les femmes dans des zones particulières et correspond à une infiltration du tissu sous-cutané. Les cosmétiques peuvent avoir un effet intéressant sur les capitons (peau d'orange) en gommant les trous et les bosses et affinant le grain de la peau. Leur action est toutefois limitée. Si la cellulite est bien localisée et assez récente, on peut avoir recours à une technique locale sans danger telle que la mésothérapie ou bien à une technique chirurgicale telle que la lipo-aspiration.- Croyez-vous aux vertus des massages?- Ils peuvent améliorer le confort de la patiente, mais ils ne peuvent pas à eux seuls traiter une cellulite ou une obésité.- Le drainage lymphatique fait-il maigrir?- Le drainage lymphatique est un acte de kinésithérapie qui sert à mieux drainer la lymphe. Il peut être utile dans les troubles fonctionnels tels que la rétention d'eau ou la sensation de jambes lourdes.Propos recueillispar Radia LAHLOU(1) Dans certains régimes, il est conseillé de manger le même aliment pendant toute la journée Cela peut provoquer de graves carences

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc