×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

«Le Jardin andalou« à la Villa des Arts de Casablanca

Par L'Economiste | Edition N°:2808 Le 27/06/2008 | Partager

. L’exposition est organisée par une fondation espagnole . Prochaines étapes: Marrakech puis Tanger Senteurs, épices, parfums de fleurs: la Villa des Arts de Casablanca en est tout imprégnée. Jusqu’au 23 août prochain, elle abrite en effet une belle exposition, «Le Jardin andalou». Conçue d’après un design avant-gardiste et interactif, elle est constituée de panneaux explicatifs, photos, illustrations, maquettes hydrauliques, et livres de médecine et de botanique anciennes. Installés dans les allées du jardin et dans diverses pièces de la villa, des appareils olfactifs reproduisent les arômes de différents produits employés à l’époque (épices, fleurs, fruits, plantes…). Il suffit d’actionner des mannettes pour que soient diffusées des senteurs et des odeurs variées. Un vrai plaisir pour les sens… Un documentaire sur «Le Jardin andalou» est également diffusé en continu. Cette exposition a été conçue et réalisée par la Fondation de culture islamique (FUNCI) de Madrid. Itinérante, elle a déjà été présentée entre autres au jardin botanique de Madrid, au Parc Alamillo de Séville, à l’Alhambra de Grenade, au musée des sciences de Logrono, à Ronda, Alep, Meknès, Fès, Tétouan, Essaouira, El Jadida et Rabat. Après Casablanca, elle continuera son périple à travers le Maroc, d’abord à Marrakech puis à Tanger, et ira ensuite vers les autres pays du Maghreb. Inés Elexpuru, de la FUNCI, a déclaré à l’occasion d’une visite guidée mercredi dernier que «l’objectif est de sensibiliser le public sur la grandeur de la civilisation andalouse et de valoriser cette époque». Rappelons que les Arabes sont entrés en Espagne en 711. Pendant huit siècles, ils ont apporté de nombreuses techniques d’irrigation et d’exploitation agricole, des connaissances botaniques et scientifiques, des poésies et un développement intellectuel majeur. Certaines de ces techniques d’origine andalouse ont été utilisées en Europe jusqu’au 17e siècle. A noter que la FUNCI a été créée il y a 25 ans en Espagne par un Marocain, Cherif Abderrahman Jah, qui en est aujourd’hui encore le président. Engagée dans la lutte contre le racisme et la xénophobie, elle est présente dans les domaines culturel, éducatif, scientifique et social. Elle a reçu plusieurs prix et distinctions pour son effort en faveur du dialogue entre les cultures. Nadia BELKHAYAT

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc