×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

«Beaucoup d'intérêts sont en jeu au Conseil d'Administration de la CNSS»

Abdelmajid Bouzoubaâ, secrétaire général-adjoint de la CDT

Par L'Economiste | Edition N°:602 Le 24/09/1999 | Partager

· La CDT considère que la représentativité au Conseil d'Administration de la CNSS doit être répartie plus équitablement à travers la tenue d'un vote des adhérents
· Le syndicat déplore la mainmise de l'UMT sur la Caisse et la pression que celle-ci a longtemps exercée pour empêcher son implantation

- L'Economiste: A quelles conditions la CDT acceptera-t-elle de participer au Conseil d'Administration de la CNSS?
- M. Abdelmajid Bouzoubaâ:
Jusqu'à présent, la CDT et l'UGTM ont été peu représentées au niveau du Conseil d'Administration. Ce n'est un secret pour personne: l'UMT est majoritaire. L'urgence de la tenue de ce Conseil ne se discute pas, dans la mesure où cela ne s'est pas produit depuis 1992. En revanche, il sera difficile à mon sens de demander que la représentativité soit modifiée d'entrée de jeu. Ceci étant, la question doit tout de même être abordée. Les différentes parties doivent le faire de manière logique et objective. Si l'on tient compte de la représentativité au niveau de la deuxième Chambre, des commissions paritaires et des délégués du personnel, la CDT reste la première centrale syndicale. Il ne faut donc pas occulter ce paramètre.
Lors des dernières élections, l'UMT a usé de tous les moyens pour empêcher que les listes de la CDT soient affichées. Elle a mené une guerre psychologique contre tous ceux qui se sont présentés au nom de notre centrale syndicale. Je tiens par ailleurs à préciser que, contrairement aux propos du directeur général de la CNSS, les élections étaient entachées de bavures. Un certain nombre de sièges qui devaient revenir à la CDT ont été octroyés à l'UMT. En outre, l'UMT et certaines administrations ont mené une véritable guerre contre les ouvriers qui ont déclaré leur appartenance à notre centrale.
Nous proposons aujourd'hui la tenue d'élections à l'échelle nationale au niveau de tous les affiliés de la CNSS. L'autre alternative consiste en l'organisation du vote des délégués du personnel.

- Pourquoi, selon vous, l'Administration favoriserait-elle l'UMT et non la CDT ou l'UGTM?
- Je ne peux pas avancer ou affirmer que l'Administration appuie telle ou telle centrale syndicale. Une chose est sûre: l'UMT a eu la mainmise sur la CNSS pendant de nombreuses années. Mais le problème n'a réellement commencé à se poser qu'à partir de 1977 lorsque le Parti de l'Istiqlal était au gouvernement. L'UGTM n'avait alors pu obtenir qu'un siège.
Le monopole de l'UMT a beaucoup encouragé le lobbying au sein de la CNSS. Chaque fois qu'il y a eu volonté de démocratiser et de permettre à une centrale syndicale d'être représentée de façon équitable, des pressions très fortes se sont exercées. Je peux également avancer que beaucoup d'intérêts sont en jeu. C'est ce qui explique aussi ces retards. Je tiens aussi à rappeler que l'excédent des ressources de la CNSS sert aux investissements de la CDG, alors que cet excédent appartient aux employés. Certes, la CDG fructifie cet argent, l'investit, mais les principaux concernés n'en bénéficient pas. C'est là le problème.

- Le Conseil d'Administration de la CNSS ne semble pas être l'unique motif de mécontentement de la CDT. Vous continuez toujours de bouder les réunions qui se tiennent autour du Code de Travail?
- Nous considérons que le dialogue social doit porter sur tous les dossiers. Le gouvernement doit activer et réactiver toutes les commissions émanant du dialogue et ce, conformément à l'accord tripartite signé le 1er août 1996.

Propos recueillis par Khadija MASMOUDI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc