×
+ L'ÉDITO
Par Khalid BELYAZID
Le 29/11/2021
Explications

A la moindre blessure, on coupe tout le membre pour éviter la gangrène; c’est la médecine du Moyen...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Tanger: Une deuxième vie pour Borj Dar El Baroud

Par Ali ABJIOU | Edition N°:6116 Le 18/10/2021 | Partager
Le bâtiment sera transformé en centre d’interprétation pour les fortifications
Un véritable mini-musée de l’histoire militaire du Maroc
borj-dar-el-baroud-016.jpg

Le Borj Dar El Baroud se veut un véritable mini-musée dédié à l’histoire militaire du Maroc. Il recevra ses premiers visiteurs au courant de l’année 2022 (Ph. Adam)

Borj Dar El Baroud (terme désignant l’arsenal où armes et munitions étaient stockées) se prépare à entrer en service. Le bâtiment a été transformé en Centre d’interprétation des fortifications par la Société d’aménagement du port de Tanger-ville, SAPT, un projet lancé fin 2020 et doté d’un budget de 10 millions de DH.

Les installations de Dar El Baroud datent du XVe siècle. Elles sont situées à l'angle nord-est de la muraille de la médina et constituent l’une des plus imposantes réalisations militaires de Tanger. Dar El Baroud a ensuite été occupé par les Portugais et les Britanniques qui y ont laissé des traces de leur passage, avant de récupérer sa vocation de défenseur de la ville de Tanger sous le règne de Moulay Hassan Ier.

Les travaux de réaménagement du site se trouvent actuellement à leur phase finale, avec ouverture au public prévue en 2022, dépendamment de la situation sanitaire, selon Mohamed Ouanaya, PDG de la SAPT.

L'espace est scindé en quatre estrades sous forme de terrasses dont l’une recevra une maquette des fortifications de la ville à échelle humaine, et une autre sera décorée de canons à calibres distincts de différentes époques.

Parmi eux, se trouve la batterie de canons anti-navals de 180 mm de diamètre de type Armstrong installés par Moulay Hassan Ier. Il s’agit de pièces d’artillerie assez rares d’une longue portée ayant maintenu les agresseurs à distance des côtes.

Borj Dar El Baroud se compose également de dépendances et d'éléments de fortifications adaptés aux armes à feu de l’époque (canonnières, chambrettes de vigie, passages pour la circulation...) à même de satisfaire les amateurs de la technologie militaire d’époque et les historiens.

Le site sera aussi dédié à l’exposition permanente de l’histoire des édifices fortifiés et de l’artillerie de la ville par le biais de maquettes, de photographies et de cartes, en plus d’une collection d’armes et d’uniformes militaires.

Le projet a pu voir le jour, selon la SAPT, grâce à l’implication des autorités locales de la région, mais aussi à l’apport de la Direction de l’Histoire militaire en objets historiques pour l’exposition afin d'enrichir le fonds muséal du centre.

De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU

 

 

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite