×
+ L'ÉDITO
Par Khalid BELYAZID
Le 29/11/2021
Explications

A la moindre blessure, on coupe tout le membre pour éviter la gangrène; c’est la médecine du Moyen...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Arts & Culture Week-End: Le podcast, un objet sonore improbable et un succès certain

Par Amine BOUSHABA | Edition N°:5971 Le 19/03/2021 | Partager
Le média a de plus en plus d’émules auprès des jeunes
Une première entreprise entièrement dédiée
podcast.jpg
La première entreprise dédiée au podcast est créée par deux férus de culture, de musique et de création (Ph. BO)

EN 2004, paraissaient les premières créations sonores, sur le web, comme un antidote au trop-plein de vidéos, de notifications et autres gifs, qui envahissent les réseaux sociaux, avec l’ambition de proposer du contenu qui a du sens. Il s’agit du podcast, un produit qu’on peut télécharger ou écouter en streaming. Un pari audacieux sur lequel peu de personnes ont osé parier, tellement il paraissait désuet dans l’univers archi visuel du web. Pourtant, et contre toute attente, le podcast a connu une croissance fulgurante, et un succès inattendu auprès des jeunes. La pandémie de la Covid-19 a d’ailleurs accéléré cette tendance. Tous les indicateurs tendent à prouver que ce n’est pas près de s’arrêter. Il faut dire que l’objet est assez curieux, extrêmement moderne par sa technologie mais profondément antique dans son approche. Le secret de ce triomphe est à chercher probablement au fait que le podcast nous rattache à des pratiques qui se rapportent à la nuit des temps. Ecouter des histoires, se bercer de parole et s’endormir avec des contes de nos grand-mères. Une pratique qui remonte bien loin, beaucoup plus loin que l’avènement du smartphone, tant l’oralité est inscrite dans les fondements de nos sociétés.

Au Maroc, bien qu’assez timide, la création sonore suit la tendance mondiale. Plusieurs podcasts, traitant d’histoire, de questions de société, de littérature ou d’art, ont vu le jour et connaissent un succès certain. La première entreprise entièrement dédiée au médium a vu le jour, le 15 mars dernier. Il s’agit de «Les Bonnes Ondes», qui vient placer stratégiquement ses pions dans cet échiquier en construction. C’est à Casablanca que deux férus de culture, de musique et de création décident de se lancer dans ce qu’ils savent faire de mieux: du contenu créatif, récréatif, interactif et de qualité. Mehdi El Kindi et Hamza Lyoubi créent ainsi Les Bonnes Ondes, une agence et un studio de création couplés à une plateforme spécialisée dans le podcast. Au menu, un large éventail de programmes, un contenu riche, professionnel, souvent décalé mais jamais prétentieux. Une offre boostée aux bonnes ondes, d’où le nom. Un espace de travail qui leur permet de produire pour les autres et d’accompagner des talents mais également un espace de liberté pour les deux fondateurs, eux-mêmes, avant tout, de véritables passionnés du son. Cette même équipe ouvre ses ondes aux talents qui souhaitent se lancer dans le podcast via un pôle «pépinière de talents».

En effet, en plus des programmes «maison», la startup accompagne et propose les podcasts de plusieurs porteurs et porteuses de projets en leur offrant expertise, accompagnement, conseil et visibilité.

 

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite