×
+ L'ÉDITO
Par Khalid BELYAZID
Le 29/11/2021
Explications

A la moindre blessure, on coupe tout le membre pour éviter la gangrène; c’est la médecine du Moyen...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Agilité et capacité d’adaptation, les leçons de la crise

Par Khadija MASMOUDI - Hassan EL ARIF - - | Edition N°:5951 Le 19/02/2021
Partager
Mode de travail, process, offres et services au client…
Saham Assurance aux petits soins avec les TPE et les auto-entrepreneurs
christophe-buso-052.jpg

Christophe Buso, directeur général de Saham Assurance: «Nous avons  eu un impact économique et business fort, comme la plupart des autres acteurs, qui nous a néanmoins conduits à rechercher et à mettre en marche en un temps record des offres très innovantes» (Ph. Saham Assurance)

- L’Economiste: La crise sanitaire a impacté l’ensemble des secteurs économiques. Qu’en est-il de l’assurance?

- Christophe Buso: À l’instar de nombreux autres secteurs, celui de l’assurance a également été significativement impacté par la crise de la Covid-19. Il l’est toujours, puisque touché principalement par une baisse de la collecte d’épargne et la chute des marchés des actions.
Si nous commençons tout juste aujourd’hui à sentir les prémices d’une reprise, il est malgré tout probable qu’un retour à un niveau pré-Covid prenne encore un certain temps. Néanmoins, comme toute crise, celle-ci a également généré des opportunités. Dans notre cas, celle d’optimiser au mieux nos process, et d’adapter notre offre de produits et services pour mieux servir nos clients en leur offrant des solutions adaptées et plus simples, ainsi qu’une qualité de service irréprochable. Nous avons ainsi gagné en résilience et en agilité, afin de nous adapter en continu à un client qui ressort lui aussi transformé de cette crise, que ce soit en termes de sensibilité au prix, d’exigence en qualité de service ou d’appétence accrue à des modes de consommation et d’interaction à distance.

- Quel a été l’impact de la crise sur Saham Assurance plus particulièrement? Comment vous êtes-vous adaptés à la situation?
- Nous avons eu deux grands types d’impacts, qui nous ont tous deux permis de nous adapter sur différents plans et de ressortir grandis de cette crise. En premier lieu, nous avons évidemment eu un impact économique et business fort, comme la plupart des autres acteurs, qui nous a néanmoins conduits à rechercher et à mettre en marche en un temps record des offres très innovantes. Pour n’en citer que deux, nous avons ainsi lancé en fin d’année dernière l’offre Assu’Auto Rabe7 qui permet aux assurés de bénéficier d’une réduction de prime très significative et durable dans le temps, tant qu’ils ont une conduite responsable. Nous avons également lancé, à destination des clients Entreprises cette fois, l’application mobile Assur’Risk, qui permet d’évaluer les risques d’incendie de façon simplifiée et rapide, et de transmettre ensuite un rapport dématérialisé à la Compagnie pour quotation.
Par ailleurs, d’un point de vue interne, cette crise a également eu pour nous un impact organisationnel inédit, puisque nous avons dû apprendre à travailler et à nous organiser à distance, et ce dans un laps de temps très réduit – ayant été parmi les premières entreprises à basculer en télétravail. Ce faisant, là encore, c’est un bouleversement qui a eu un impact vertueux puisqu’il nous a permis d’optimiser nos process, d’apprendre à gagner en agilité, en efficacité et en productivité. Une grande partie de nos équipes est d’ailleurs toujours en télétravail.

- Quelles transformations, nées de cette crise, pensez-vous maintenir durablement (post-crise)?
- Tout d’abord, cette crise nous a confortés dans nos orientations stratégiques structurelles, qui demeurent inchangées et qui s’avèrent même plus pertinentes encore aujourd’hui: offrir la meilleure qualité de service possible à nos clients, tout en assurant une croissance profitable sur l’ensemble de nos branches d’activité. Ces deux axes ont guidé nos pas tout au long de l’année passée, nous permettant de tenir nos positions et de faire preuve de résilience dans ce contexte difficile. Ils vont continuer à guider nos pas dans l’avenir.
Sur le même registre, nous retenons essentiellement de cette crise la nécessité d’abord de rester agile et de capitaliser sur notre capacité d’adaptation, que ce soit en termes de mode de travail, de process et continuité d’activité, ou d’offres et services au client. Ensuite de rester proches de nos clients, quelles que soient les circonstances, et quitte à réinventer nos modes d’interactions et de communications pour gagner en proximité. Enfin de continuer à nous digitaliser, d’autant plus que le digital fait partie depuis quelques années de nos orientations stratégiques avec la création de notre Digital Factory en 2017 et l’ensemble des innovations digitales mises en œuvre depuis, et que nous continuerons à prioriser.

Propos recueillis par K.M. & H.E.

                                                               

Assurance et relance économique

L’assurance a, dans l’absolu, un rôle majeur d’accompagnement au quotidien tant des particuliers que des entreprises, puisqu’elle leur permet de préserver leurs biens, capital financier, et outils de travail. «Ce rôle prend toute son importance en période de crise et plus encore de relance économique. En effet, c’est plus que jamais le moment de sécuriser les ressources que l’on peut avoir, afin de prendre le chemin de la reprise avec assurance et sérénité», souligne  Christophe Buso, directeur général de Saham Assurance. Et d’ajouter, «conscients de notre rôle en matière de dynamisation de la relance économique, nous avons ainsi dès le dé-confinement, cherché à soutenir et accompagner les autoentrepreneurs et TPE, cibles particulièrement touchées par la crise et essentielles à la reprise économique». Saham Assurance a mis en place un ensemble de mesures. Il s’agit notamment de Lives («M3akkoum L9ddam) sur les réseaux sociaux, les guidant dans la reprise de leur activité économique au sortir du confinement, et à se développer sur les canaux digitaux. A cela s’ajoute l’activation d’une campagne #supportsmallbusiness sur les réseaux sociaux, qui demandait à tout un chacun de taguer un petit commerçant de proximité pour le mettre à l’honneur et l’aider à se faire connaître. Une émission  a également été mise en place: («Moukawalati Fi Aman») est destinée aux TPE et auto-entrepreneurs. Elle vise à les sensibiliser aux risques encourus au quotidien (incendie, dégâts des eaux, accident du travail,…) et aux moyens de les prévenir, de même qu’aux produits d’assurance pouvant les en protéger.  Toujours dans cette optique d’accompagner les auto-entrepreneurs et les TPE, la compagnie d’assurances a lancé un produit spécifique dédié à cette cible: «Assur’Moukawalati». Il s’agit d’une offre qui permet de bénéficier des couvertures essentielles, de la multirisque professionnelle et d’une assurance accident du travail, à un prix extrêmement accessible.

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite