×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

HPS: Les dessous de l’acquisition de IPRC

Par Amin RBOUB | Edition N°:5924 Le 13/01/2021 | Partager
Une palette de nouveaux services à forte valeur ajoutée
Le rapprochement permettra d’accélérer le maillage international

Le groupe marocain Hightech Payment Systems (HPS) finalise l’acquisition de IPRC. Les dirigeants des deux entreprises ont procédé, le 7 janvier, à la signature de l’acte de cession portant sur 100% des parts sociales de IRPC. Cette opération devra  permettre à HPS  de compléter son offre de services autour de solutions PowerCard.

Pour rappel, IPRC Maroc supervise plus de 5.500 guichets automatiques bancaires (GAB) pour le compte d’une trentaine de banques au Maroc et en Afrique. Elle gère aussi la fraude monétique de plus de 7 millions de cartes bancaires et supervise près de la moitié des flux monétiques au Maroc. C’est dire l’importance stratégique de cette acquisition par le géant marocain de la monétique, HPS.

D’autant plus que ce rapprochement intervient en continuité avec la stratégie de croissance externe du groupe, qui a commencé par l’acquisition de la société Acpqualife en 2010 et s’est poursuivie par la reprise de l’activité switching au Maroc en 2016.

Selon le management de HPS, l’arrivée de IPRC permettra de renforcer l’offre processing en combinant, à la solution PowerCard en mode externalisé, de nouveaux services à forte valeur ajoutée.

A partir de là, les clients de HPS pourront développer et consolider leurs offres monétiques en s’appuyant sur une forte capillarité et une expertise pour l’hébergement et l’exploitation de leur plateforme et ce, à la fois pour la supervision des guichets automatiques et de la fraude des cartes bancaires.  Autres enjeux et non des moindres, le développement des offres IPRC à l’international.

«La forte étendue géographique de HPS, sa notoriété et sa reconnaissance sur de nombreux marchés des plus matures, permettra le déploiement et le développement rapide des solutions IPRC à l’international... Ce qui permettra une accélération de la croissance», explique le management de HPS.

Le choix d’IPRC n’est pas fortuit. «L’entreprise est leader dans ce domaine au Maroc et en Afrique francophone, sa connaissance de notre plateforme PowerCard aura été déterminante», confie à L’Economiste un dirigeant de HPS.

Fondée en 1995 par 4 amis associés (consultants et ingénieurs-experts en monétique), HPS adresse aujourd’hui des marchés dans plus de 90 pays, avec pas moins de 400 clients dans les 5 continents.

Etats-Unis, Royaume-Uni, Europe, Moyen-Orient, Asie, Afrique... les donneurs d’ordre se bousculent pour développer des solutions monétiques made in Maroc, signées HPS.

Hightech Payment Systems compte parmi ses clients de nombreuses références y compris dans les «Fortune 500» ainsi que «The Forbes world’s biggest companies» ou encore une institution japonaise de crédit, dont l’actionnaire majoritaire est le géant Mitsubishi, fait valoir non sans fierté Mohamed Horani, PDG HPS.

                                                          

Stratégie 2025

«Toutes les cartes American Express du monde arabe sont gérées par notre logiciel». La richesse de HPS ne réside pas dans le chiffre d’affaires, mais plutôt dans ses actifs immatériels», soutient le PDG Horani. Sur le capital immatériel, le management revendique des produits qui capitalisent sur 10 siècles hommes/travail investis dans la R&D. La force de frappe de HPS réside surtout dans l’agilité et la flexibilité de ses offres et solutions avec une forte capacité d’adaptation et d’anticipation. L’avenir de la firme est non seulement dans la consolidation des acquis mais aussi dans la diversification d’offres à la carte. Du sur-mesure! Tout l’enjeu, selon le PDG Horani, consiste à intégrer la cyber-sécurité et en faire l’un des relais de croissance de la stratégie 2025.

A.R.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc