×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Marrakech/Safi: 3 millions de personnes à vacciner

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5924 Le 13/01/2021 | Partager
734 équipes régionales de vaccination pour la campagne
La Santé et l’Intérieur mobilisés, le détail du déroulement de l’opération

A quelques jours du démarrage de la campagne de vaccination anti-Covid-19, la direction régionale de la santé de Marrakech/Safi peaufine son dispositif. 5 séances de simulation ont déjà été menées et le processus tient bon, selon un responsable proche du dossier.

vaccination-covid-024.jpg

«Les vaccins seront distribués de manière à assurer un démarrage simultané de l’opération et garantir ainsi une équité entre les régions du Royaume», a indiqué le ministre de la santé Khalid Aït Taleb (Ph. Pixabay)

Plus de trois millions de personnes (3,05 millions) sont visées par cette opération de vaccination. 33% de la population ciblée est de Marrakech (environ un million de personnes). Les vaccins seront administrés dans près de 432 stations de vaccination,  outre quelque 732 points de vaccination mobile. Centre de santé, hôpitaux, écoles…, plusieurs lieux sont prévus pour abriter le déroulement de la campagne de vaccination anti-Covid-19.

A l’instar des autres provinces, les premiers à se faire vacciner seront  les personnes au front (personnel de santé, autorités, administration…). Soit un total de 87.443 personnes dont 33.000, rien que dans la cité ocre. Le reste de la programmation suivra selon la réception des doses.

«Les vaccins seront distribués de manière à assurer un démarrage simultané de l’opération et garantir ainsi une équité entre les régions du Royaume», a indiqué le ministre de la santé Khalid Aït Taleb. Du côté de la Santé, près de 734 équipes régionales, munies de tablettes seront mobilisées. Chaque équipe est composée d’un médecin ou infirmier et un agent de soutien (ministère de l’Intérieur).

Ainsi, les professionnels de la santé devraient vacciner 150 à 200 personnes par jour.  Pour la préfecture de Marrakech, un  total de 67 établissements sanitaires, répartis sur l’ensemble du territoire de la préfecture sont mobilisés pour abriter l’opération vaccinale contre la Covid-19.

Quelque 40 centres de santé sont situés au niveau de Marrakech seulement, en plus de 13 autres et de 14 dispensaires dans les communes rurales relevant du ressort de la préfecture. La délégation de la santé a mobilisé pour cette opération à l’échelle locale, 114 équipes de vaccination, soit un total de 646 cadres médicaux, paramédicaux, techniques et administratifs.

Côté matériel, la région a commencé à réceptionner les chaînes de froid, la conservation des vaccins demeurant un des défis de la campagne. Près de 10.717 outils (armoires, thermos, accumulateurs de froid, réfrigérateurs avec détecteurs de température par GPS pour le contrôle,s…). Enfin, 250 moyens de transports sont prévus pour l’acheminement des vaccins vers les différents points de vaccination.

                                                                     

Dépistage du SARS-CoV-2 chez les jeunes

depistage-covid-024.jpg

Les ministères de la Santé et de l’Education à travers l’Académie régionale de l’éducation et de la formation professionnelle de Marrakech/Safi ont commencé une opération de dépistage de l’infection au SARS-CoV-2 parmi les collégiens et lycéens, afin d’estimer le niveau de circulation du virus chez la population de moins de 18 ans et de caractériser génétiquement les variants circulants.
L’opération fait suite à une circulaire adressée aux directeurs régionaux de la santé par le ministère de tutelle et ce, dans le cadre du plan national de veille et de riposte à l’infection au SARS-CoV-2 et suite à l’apparition de nouveaux variants dudit virus, qui se distingue par une plus grande transmission parmi les jeunes. Les mêmes opérations de dépistage chez les collégiens et lycéens seront menées au niveau des régions de Casablanca-Settat, Rabat-Salé-Kénitra, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Fès-Meknès, et Souss-Massa.

De notre correspondante permanente, Badra BERRISSOULE

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc