×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Il y a 50 ans, Coco Chanel tirait sa révérence

Par L'Economiste | Edition N°:5923 Le 12/01/2021 | Partager
L’indémodable icône du style
Tailleur, sac et chaussure estampillés, symbole du chic intemporel
coco-chanel-022.jpg

Portrait de Coco Chanel, la créatrice de haute couture prise en 1944 à Paris (Ph. AFP)

Elle a révolutionné la mode avec son tailleur et symbolise l’élégance à la française. Le 10 janvier 1971, Gabrielle Chanel fait un malaise dans sa suite de l’Hôtel Ritz, à Paris. La «Grande Mademoiselle» tire sa révérence, elle a 87 ans. Celle que tout le monde appelle Coco Chanel s’éteint à 21H00.

Celle que Jean Cocteau appelait «le petit cygne noir», l’orpheline aux origines modestes, a été l’une des premières femmes à couper court ses cheveux - «parce qu’ils m’embêtent» - en un temps où c’est si inconvenant, la créatrice du N°5, parfum du siècle...

«Un monde finissait, un autre allait naître (...) Il fallait de la simplicité, du confort, de la netteté. Je lui offrais tout cela», résumait la couturière qui a révolutionné la mode féminine du 20e siècle.

La petite robe noire et la bouche rouge symbolisent le chic intemporel et le N°5 reste le parfum des parfums, indétrônables 50 ans après la mort de Gabrielle Chanel. Dès ses débuts dans les années 1900, Gabrielle - dite «Coco» - Chanel est en totale opposition avec la mode de son époque. Elle détourne les matériaux populaires et fabrique avec de la maille, du jersey et du tweed des tenues raffinées à l’allure désinvolte.

Ce n’est pas Chanel qui a inventé la robe noire, mais elle est la quintessence de son style. De retour dans la profession en 1954 (après un épisode de collaboration pendant la guerre suivi d’un exil en Suisse) dans le contexte marqué par le New Look de Christian Dior avec une silhouette exaltant les anciens canons de la féminité, Gabrielle Chanel a 71 ans et se positionne de nouveau à contre-courant.

coco-chanel-2-022.jpg

Les défilés de la créatrice étaient célèbres et très courus. Sur la photo, l’épouse du président français Claude Pompidou (2ème) lors de la collection de prêt-à-porter Chanel printemps-été à Paris le 29 janvier 1969  (Ph. AFP)

Son tailleur dépouillé est d’abord critiqué pour son manque de nouveauté avant de devenir une pièce iconique, uniforme des femmes actives pendant des décennies.

Les accessoires comme les souliers bicolores - allongeant la jambe grâce au beige, masquant les taches avec leur bout noir -, ou le sac matelassé porté en bandoulière, traduisent également la recherche de la fonctionnalité.

Et c’est dans la profusion des bijoux, du style byzantin au baroque en passant par l’Égypte, alliant le vrai et le faux pour remettre en question les codes et les marqueurs sociaux, que Gabrielle Chanel laisse éclater sa fantaisie.

                                                                     

Le parfum des parfums, glamour et mythique

marilyn-monroe-022.jpg

Que portez-vous au lit? «Seulement Chanel N°5», confiait Marilyn Monroe. Immortalisé au cinéma et incarné par des stars comme Catherine Deneuve ou Nicole Kidman, le parfum créé il y a 100 ans est le plus connu et l’un des plus vendus au monde. En 1921, Gabrielle Chanel, qui casse les codes du vestiaire féminin, arrive avec un parfum tout aussi révolutionnaire.
La couturière souhaite se distinguer de la tradition naturaliste et florale du 19e siècle et concevoir cette fragrance «à odeur de femme» comme une robe haute couture.  La simplicité du flacon graphique, noir et ivoire, légèrement modifié au fil des ans, mais gardant sa simplicité intemporelle, tranche avec les présentations opulentes de l’époque.
Dans une publicité apparue au New York Times en 1928, le parfum de Chanel était comparé à ses tenues «jeunes et modernes». Une photo de Marilyn Monroe se parfumant le décolleté au N°5 est utilisée en 2013 pour la publicité du parfum qu’ont également incarné Suzy Parker, Catherine Deneuve, Carole Bouquet, Nicole Kidman et dans la toute dernière campagne publicitaire, Marion Cotillard, dansant sur la Lune.

Synthèse avec AFP

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc