×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Arts & Culture Week-End: Le musée Yves Saint Laurent rend hommage à Bert Flint

Par Amine BOUSHABA | Edition N°:5922 Le 08/01/2021 | Partager
musee-yves-saint-laurent-022.jpg

La demeure de Bert Flint à Marrakech transformée en musée rassemblant une magnifique collection (Ph. DR)

Collectionneur passionné, défenseur de la diversité et de la richesse du patrimoine marocain, Bert Flint, grand amoureux du Maroc, est l’invité d’honneur du Musée Yves Saint Laurent. L’institution marrakchie lui rend hommage, à travers une exposition dédiée, qui regroupe des œuvres de sa collection personnelle qui ont été sélectionnées avec et par lui.

Selon la commissaire de cette exposition, Mouna Mekouar, tous ces objets exposés témoignent du regard de Bert Flint sur la diversité et la richesse des traditions berbères qui se sont épanouies de l’Atlas à l’Anti-Atlas et du Sahara au Sahel.

Pensée comme un vaste poème visuel, l’exposition suit la démarche de Bert Flint, en privilégiant un langage formel. Vanneries, poteries, parures, amulettes, textiles et maroquineries dessinent, ensemble, un paysage emblématique de sa pensée et de son regard sur ces territoires.

Comme un voyage imaginaire, l’exposition traverse les territoires et les sites allant de Marrakech à Tafilalet jusqu’aux régions subsahariennes. Chaque étape du parcours est en lien avec une région qui, porteuse de son histoire, enrichit et transforme les autres régions au contact de populations nomades ou semi-nomades.

Né en 1931 aux Pays-Bas, Bert Flint a fait ses études universitaires en langue et littérature espagnoles dans son pays. C’est une visite à l’Alhambra de Grenade qui éveilla son intérêt pour l’histoire de l’Espagne musulmane et pour la civilisation d’al-Andalus.

Lors de son premier voyage au Maroc en 1954, il a découvert que l’architecture et la décoration de nombreuses demeures privées d’anciennes villes du Maroc se rattachaient à la même tradition artistique que celle ayant inspiré l’Alhambra. Il a été émerveillé de voir que les habitants de ces demeures menaient une vie guidée par la quête quotidienne de la beauté et de l’élégance dans le geste. C’est pour s’initier aux différents aspects de cette tradition citadine si accomplie qu’il a décidé de s’installer à Marrakech en 1957

Bert Flint a enseigné à l’Ecole des Beaux-arts de Casablanca de 1965 à 1968 où il s’agissait de remettre en question les méthodes d’enseignement utilisées en Europe en attribuant une valeur artistique aux arts traditionnels du Maroc. Ses propres recherches l’avaient poussé à reconnaître dans les manifestations de la culture rurale un témoignage de l’expérience du temps et de l’espace dépendant des modes de vie (nomade ou sédentaire) et de production (élevage ou agriculture).

A.Bo

 

 

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc