×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Fès-Meknès/Tourisme: Près de 2 milliards de DH pour 56 projets

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5920 Le 06/01/2021 | Partager
Toutes les provinces auront de nouvelles enseignes hôtelières
Une capacité additionnelle de 4.444 lits de différentes catégories

Contexte de crise ou pas, la région Fès-Meknès draine des investisseurs. En fait, un investissement de 1,715 milliard de DH permettra de réaliser 56 projets touristiques au niveau de la région Fès-Meknès. Ces projets, en cours de réalisation, devront contribuer au renforcement de la capacité d’accueil de la destination à travers la création de plus de 4.444 lits supplémentaires, a indiqué Ahmed El Khemlichi, délégué régional du tourisme. C’était lors d’une récente rencontre initiée dans le cadre de la caravane régionale menée par Adel El Fakir, DG de l’Office national marocain du tourisme (ONMT), en présence des professionnels du secteur ainsi que les responsables territoriaux.

fes-meknes-tourisme-020.jpg

Hôtels, restaurants, maisons d’hôtes… les projets touristiques foisonnent au niveau de la région Fès-Meknès. Et ce, malgré un contexte de crise. Ici, un riad de charme en pleine médina qui vient d’inaugurer son extension. Son produit a vite séduit les premiers clients marocains et étrangers venus passer le réveillon (Ph. YSA)

■ Les investisseurs se positionnent malgré la crise
La crise liée à la pandémie Covid-19, a entraîné un arrêt quasi total de l’activité touristique à partir du 20 mars au 10 juin 2020. Le secteur touristique, toutes branches confondues, demeure, à ce jour, sérieusement impacté par la crise. Au manque de visibilité pour la relance de l’activité touristique notamment  avec le stand by de la desserte internationale, s’ajoute la réduction de la mobilité interurbaine édictée par les autorités sanitaires. Mais, malgré cette situation, les investisseurs continuent de croire en l’avenir de la région Fès-Meknès, comme destination de choix pour le tourisme culturel, thermal et naturel. En témoigne le nombre de dossiers d’investissements traités par la commission régionale unifiée. «Nous traitons en moyenne une vingtaine de dossiers lors de chaque réunion», confie à L’Economiste Yassine Tazi, directeur général du Centre régional d’investissement (CRI Fès-Meknès). Selon lui, «il y a un véritable engouement pour cette région qui dispose d’innombrables atouts et potentialités».

■ Le tourisme, un vecteur essentiel pour la relance    
De l’avis d’Essaïd Zniber, wali de la région, «le tourisme représente 18% de l’activité économique régionale». «Un chiffre qui est supérieur à la moyenne nationale qui est de 11%», renchérit Adel El Fakir, DG de l’ONMT, affirmant que «ce secteur aura un bel essor avec l’appui et la mobilisation de tous les acteurs». Signalons à ce titre qu’un contrat programme Etat-Région relatif à la promotion du secteur touristique est en cours d’élaboration. En attendant, «les investisseurs se positionnent». L’affirmation est d’Ahmed El Khemlichi. Fraîchement nommé à la tête de la délégation régionale du tourisme (DRT), ce dernier souligne qu’«un total de 56 projets d’un investissement de 1,715 milliard de DH sont en cours de réalisation dans la région de Fès-Meknès». «Ces projets renforceront la capacité d’accueil des structures hôtelières, avec 4.444 lits supplémentaires», précise-t-il. Par province et préfecture, les villes de Fès, Meknès et Ifrane, accaparent respectivement 17 projets pour la première (894 millions de DH), 10 projets pour la deuxième (193 millions de DH) et 19 projets pour la petite Suisse marocaine (277 millions de DH). Viennent par la suite les provinces de Moulay Yacoub, Taza, El Hajeb et Sefrou, avec simultanément des investissements de 174 millions de DH, 3 millions de DH, 163 millions de DH et 11 millions de DH.

                                                    

Booster les projets de la zone Oued Fès

Le groupe CDG avait adopté une nouvelle stratégie (2017-2022). Celle-ci visait à restructurer les domaines d’intervention en centralisant l’investissement touristique au sein de la branche tourisme. Ainsi, après avoir assuré l’exécution de cinq projets touristiques, MedZ est engagé dans le cadre de cette nouvelle stratégie d’achever le projet Oued Fès golf city et ne plus investir dans de nouveaux projets touristiques. Il s’agit d’un projet résidentiel et touristique adossé à un golf 18 trous, déjà opérationnel. Pour les responsables de la filiale de CDG, la première phase à travers le premier plan d’aménagement de la zone touristique et résidentielle Oued Fès n’a pas eu le succès escompté. Ceci, en raison d’une part de la conjoncture qui a impacté le secteur touristique à l’échelle mondiale et au Maroc en particulier et d’autre part de la taille des parcelles qui rendait difficile leur commercialisation. La crise liée au Covid était encore loin…. Aux dernières nouvelles, ce projet trouve aussi des acheteurs. Outre, une grande concession de voitures de marque, un investisseur a signé pour la création d’un établissement hôtelier de luxe. En attendant, celui-ci devra être validé par l’Agence urbaine.

                                                    

Accompagner la dynamique régionale

fes-meknes-020.jpg

La région dispose d'un patrimoine historique pour attirer la clientèle (Ph. L'Economiste)

Pour tourner la page de 2020 et renouer rapidement avec la reprise, les professionnels réclament un véritable appui de la part du ministère de tutelle, l’ONMT, la RAM et les compagnies low cost. «Nous devons nous mobiliser unanimement afin de créer une dynamique de relance», estiment-ils. Il faut également accélérer la mise en œuvre des projets structurants du secteur touristique tel le palais des congrès, ou encore celui de l’animation place Boujloud, etc. Assurer l’ouverture des sites historiques et culturels à titre gratuit pour renforcer l’offre touristique et relancer la dynamique, fait partie aussi des doléances pressantes. En matière de promotion et commercialisation, l’implication de l’ensemble des acteurs concernés pour explorer de nouvelles pistes de solutions est de mise. Séduire une nouvelle clientèle, particulièrement les Marocains, grâce au digital et répondre à ses attentes à travers des structures classées et un personnel qualifié ne sont pas en reste. «Nous disposons d’un produit unique qui comprend le patrimoine historique des médinas de Fès, Meknès, Taza et Sefrou, en plus des thermes de Moulay Yacoub et Sidi Harazem, sans oublier l’arrière-pays d’Ifrane, Taounate et El Hajeb», rappelle Aziz Lebbar, président du Conseil régional du tourisme (CRT de Fès). Pour lui, le tourisme est un vecteur qui pourrait relancer l’activité économique de la région «s’il reçoit un véritable appui». Même son de cloche auprès de son colistier Yassir Jawhar, pour qui «la problématique du tourisme à Fès demeure inéluctablement liée à l’infrastructure d’accueil au niveau de l’hôtellerie, en majorité de l’ancienne génération, dont l’attractivité est de moins en moins séductrice à cause de l’absence de l’animation et la vétusté des produits touristiques». «Il serait judicieux que les établissements délabrés soient mis à niveau…», souligne Jawhar appelant aussi à l’instauration de formation qualifiante pour les employés du secteur outre un «speech polyglotte unifié» sur l’histoire et le patrimoine de la ville pour les 596 guides accompagnateurs.

De notre correspondant permanent, Youness SAAD ALAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc