×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Entrepreneuriat: L’incubateur Taghazout dévoile ses finalistes

Par Karim Agoumi | Edition N°:5920 Le 06/01/2021 | Partager
160 startupers du programme Madaef Eco6 de la station retenus…
… dont 60% au niveau local
Une quinzaine d’entre eux bénéficieront d’un accompagnement d’experts

Bonne nouvelle pour les startupers du sud du Royaume. L’appel à projets récemment lancé par la société promotionnelle de l’espace balnéaire Taghazout (SAPST) pour accompagner des entrepreneurs de la région s’est soldé par un franc succès. Un incubateur stratégique baptisé «Madaef Eco6» qui permettra de booster l’activité de la station tout en créant des dizaines de nouveaux emplois.

taghazout-020.jpg

 L’appel à projets récemment lancé pour dynamiser l’entrepreneuriat dans la station balnéaire de Taghazout a recueilli plus de 160 candidatures émanant de startupers, de PME et d’artisans. Une quinzaine d’entre eux bénéficieront d’un accompagnement d’incubation complet pour pouvoir concrétiser leurs idées (Ph. L’Economiste)

L’appel en question, qui a pris fin le 30 novembre dernier, a ainsi permis de recueillir pas moins de 160 candidatures provenant de startups, d’artisans, de TPE ainsi que de PME. Des entrepreneurs issus pour 60% d’entre eux du Souss Massa, confirmant ainsi un engouement majoritairement local. Les projets présentés, qui desserviront avant tout les besoins de la station, sont rattachés pour la plupart à l’animation, au développement durable et à la restauration à hauteurs respectives de 28, 23 et 22 pour cent.

Le dépouillement a quant à lui été réalisé par un comité composé de représentants du projet, mais également de consultants externes indépendants. Au total, près de 35 finalistes ont été soigneusement présélectionnés. Un choix opéré en fonction de la pertinence de leurs projets et de leur capacité à répondre aux besoins du pôle touristique tout en s’imprégnant de son esprit écologique. Une création de valeur qui bénéficiera aussi bien à la destination qu’aux futurs lauréats.

Prochaine étape, l’évaluation des participants retenus au programme les 7 et 8 janvier par un jury indépendant. Une sélection décisive qui désignera une quinzaine de lauréats. Les gagnants profiteront d’un accompagnement solide dispensé par une équipe d’experts et comprenant des séances de formation théorique en présentiel ainsi que des sessions individuelles mettant davantage l’accent sur la pratique. Egalement de la partie, un accès à des offres de financements bancaires et à plusieurs espaces de coworking

Après Taghazout Bay, le projet, déjà lancé en parallèle au sein du réseau des golfs du groupe CDG, sera dupliqué à Saïdia Resorts, Tamuda Bay, Al Hoceïma et Fès.

Karim AGOUMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc