×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Il y a 29 ans sur L'Economiste

Par Dr Mohamed BENABID | Edition N°:5917 Le 31/12/2020 | Partager
leconomiste-017.jpg

Comment étaient l’économie et les entreprises marocaines quand L’Economiste fut créé. Cette sélection nous permet de mieux comprendre le présent et de juger l’évolution que L’Economiste accompagne depuis sa création à ce jour.

Pour cette édition du 2 janvier 1992, L’Economiste consacre l’un de ses sujets phares à l’industrie hôtelière. Un ouragan vient alors de s’abattre sur le secteur qui fait l’objet d’une campagne de déclassement touchant 52 établissements. Celle-ci intervient à l’issue d’une opération d’inspection ayant ciblé 6 villes: Casablanca, El Jadida, Fès, Tanger, Agadir et Tétouan. Marrakech, navire amiral de l’offre touristique (19 % de la capacité d’hébergement en 1991(*)) est en revanche épargnée.

Pour les opérateurs le timing est mal choisi dans un marché fortement impacté par la première guerre du Golfe (sur la période 1990-1991, le seul marché français enregistre un recul des touristes internationaux de séjour (TIS de -35,7%). Mais il faut dire que les établissements sont loin d’être irréprochables non plus.

Dans la liste des infractions relevées, certains semblent largement expliquer le déclassement (absence de Room service, absence de téléphone direct dans les chambres, présence d’ustensiles de cuisine hors usage, mais d’autres justifiaient la fermeture tout court (mauvaise conservation des produits alimentaires, présence d’aliments avariés (foie contaminé), viandes provenant d’abattage clandestin, personnel non soumis aux visites médicales.

Dans un entretien exclusif publié une semaine plus tard (édition du 9 janvier 1992), le ministre du Tourisme, Abdelkader Benslimane enfoncera le clou. «Les tours opérateurs vendent les séjours au Maroc, sur la base des normes de services et d’équipements que nous avons nous-mêmes mis au point. A votre avis, quelle sera la réaction du consommateur s’il voit que les services et les équipements, pour lesquels il a payé, ne sont pas ce qui lui a été promis? Je vous laisse imaginer la publicité qu’il peut faire... Nous ne devons pas prendre le risque de laisser quelques établissements casser l’image et la réputation de l’ensemble de l’infrastructure touristique du Maroc. Deux villes sont particulièrement à la traîne. D’un côté, Tanger, qui se trouve à quelques kilomètres des côtes espagnoles, mais qui reste bizarrement hermétique à une européanisation des standards. De l’autre, Fès qui ne capitalise pas sur les avions qui font escale à l’aéroport. Dans le groupe des hôtels sous le coup du déclassement, certains avaient même été avertis quelques années auparavant et s’étaient pourtant engagés à apporter les rénovations nécessaires... Cependant il était de notoriété publique dans le secteur que les missions d’inspection, soupçonnées régulièrement de clientélisme, participaient à la dérive.
M.B.

-------------------------------------------------------

(*) Hanbali, A. (1994). Le tourisme à Marrakech. Annuaire de l’Afrique du Nord, 33, 631-640.

 

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc