×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Art & Culture Week-End: Ahmed Chiha, le peintre jardinier

Par Amine BOUSHABA | Edition N°:5913 Le 25/12/2020 | Partager

A l’heure où les projets artistiques et culturels se font de plus en plus rares, la Fondation Alliances apporte une lueur d’espoir, en ces temps de morosité ambiante. Après avoir lancé son programme de soutien aux jeunes photographes le Lcc Program en 2013, le parc de sculptures Al Maaden la même année, le programme Passerelles en 2014 et le Musée d’art contemporain africain Al Maaden – MACAAL en 2016, la Fondation lance à Casablanca son nouvel espace culturel.

ahmed-chiha-exposition-013.jpg

Il s’agit d’un lieu d’exposition entièrement dédié à la création africaine. Situé en plein cœur de la métropole sur quelque 700 m², l’espace se veut polyvalent, vivant par le biais d’une programmation culturelle alternant rencontres d’artistes, ateliers et conférences structurantes sur les secteurs artistique et culturel grâce au concours de personnalités clés du monde de l’art.

Pour son inauguration, la Fondation Alliances présente «L’empreinte de mes rêves», une exposition personnelle dévoilant le travail d’Ahmed Chiha, artiste marocain autodidacte. Découvert il y a près de cinq ans par Othman Lazraq, directeur de la Fondation Alliances et président du MACAAL, Ahmed Chiha est depuis lors soutenu et accompagné dans sa démarche artistique par les équipes de la fondation.

Présentées lors des expositions «E-MOIS, autobiographie d’une collection» et «Écritures ésotériques», les œuvres d’Ahmed Chiha ont rencontré un vif succès auprès du public international.

«L’empreinte de mes rêves», première exposition monographique de l’artiste, présente au public une sélection de ses travaux réalisés au cours des cinq dernières années. L’artiste puise son inspiration dans la terre et la mystique pour créer des œuvres où différents mondes et personnages merveilleux cohabitent.

L’art de Chiha est imprégné à la fois de sa profession de jardinier et de sa quête spirituelle, qui s’expriment à travers divers médiums, dont le cuir, la céramique ou le bambou.  Dans l’œuvre d’Ahmed Chiha se profile un savant mélange entre inspirations ancestrales, techniques modernes et vision contemporaine. L’artiste peint à l’aide de couleurs industrielles.
A.Bo

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc