×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Il y a 29 ans sur L'Economiste

Par Dr Mohamed BENABID | Edition N°:5912 Le 24/12/2020 | Partager
leconomiste-29-ans-1-012.jpg

Comment étaient l’économie et les entreprises marocaines quand L’Economiste fut créé. Cette sélection nous permet de mieux comprendre le présent et de juger l’évolution que L’Economiste accompagne depuis sa création à ce jour.

L’un des sujets vedettes de l’édition de L’Economiste du 29 décembre 1991 porte sur la politique industrielle. La CGEM avait alors choisi en exclusivité le journal comme canal de communication pour y exprimer quelques préoccupations et défendre sa nouvelle vision.

Dans un Maroc qui panse encore les blessures du PAS, le gouvernement ambitionne de dérouler une politique économique orientée vers l’export.

Le groupement patronal s’en félicite, mais s’interroge dans la foulée sur ses prérequis. Les premiers mois sont marqués par une période de tâtonnement et la démarche marocaine semble loin d’être structurée. La CGEM s’inquiète à demi-mots d’un manque de concertation avec le secteur privé.

Abdellatif Bel Madani qui venait d’être désigné Président du Bureau de la Fédération de l’Industrie, au sein du groupement regrette que «l’appréciation des résultats et des besoins de l’industriel ne s’appuie que sur des informations vagues ou anecdotiques».

leconomiste-29-ans-2-012.jpg

C’est ce qui fait redouter au patronat un faux départ, la bataille de la compétitivité ne pouvant s’engager en l’absence d’un benchmark qui évaluerait la position concurrentielle du Maroc par rapport à des pays similaires.

S’il faut muscler l’industrie, l’orientation pour la CGEM est à chercher tant dans les coûts de production, le marché financier, la mise en place de fonds de restructuration. Sans oublier une protection en deux niveaux: de remise à niveau puis de protection à proprement parler pour pallier la différence de taille.

M.B.

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]miste.com
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc