×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Dar El Baroud: Un musée à ciel ouvert à Tanger

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5895 Le 01/12/2020 | Partager
Un centre d’interprétation du patrimoine en préparation
Expositions et maquette des murailles de la ville pour ce «musée de la guerre»

Bordj Dar El Baroud (terme désignant l’arsenal où armes et munitions étaient stockées) se prépare à une nouvelle vie. Le bâtiment, situé à l’angle nord-est de la médina, est l’une des plus imposantes réalisations militaires de Tanger. Il a été le gardien immuable de la rade et de la baie de Tanger. La société d’aménagement du port de Tanger-ville, SAPT, vient de lancer un projet pour sa transformation en Centre d’interprétation du patrimoine (CIP) militaire de Tanger.

dar-el-baroud-tanger-2-095.jpg

Le Bordj Dar El Baroud constitue l’un des plus imposants monuments militaires de Tanger avec ses batteries de canons anti-navals et ses esplanades pour la protection de la ville (Ph. Adam)

Dans son état actuel, la batterie de Dar El Baroud date de l’époque du règne de Sidi Mohamed Ben Abdellah (1757-1792). Ce centre d’interprétation se veut être un vecteur d’identité territoriale, assure la SAPT. Un appel d’offres vient d’être lancé pour l’aménagement de l’ouvrage, dont le coût avoisinerait 1,5 million de DH.  L’espace sera scindé en quatre estrades sous forme de plateformes de tir dotées de canons à calibres distincts de différentes époques.

Les esquisses du projet prévoient d’aménager ces terrasses qui forment le Bordj avec des expositions à l’air libre. L’une des terrasses abritera une maquette des fortifications de la ville à échelle humaine, une autre mettra en scène la batterie de canons anti-navals de 180 mm de diamètre. Il s’agit de pièces d’artillerie assez rares de type Armstrong d’une longue portée ayant maintenu les agresseurs à distance des côtes.

dar-el-baroud-tanger-095.jpg

Bordj Dar El Baroud se compose également de dépendances et d’éléments de fortifications adaptés aux armes à feu de l’époque (canonnières, chambrettes de vigie, passages pour la circulation...) à même de satisfaire les amateurs de la technologie militaire d’époque et les historiens.

Un talus contrefort de taille importante fut construit du côté nord pour assurer au monument la stabilité et la résistance face aux vagues de la mer. On y accède à travers le quartier Dar El Baroud par une porte assez bien conservée qui dessert la plateforme supérieure de forme rectangulaire est-ouest armée pendant le règne de Moulay Hassan Ier.

Ali ABJIOU

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc