×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Recrutement: Les entreprises misent sur leur force de vente

Par Ahlam NAZIH | Edition N°:5895 Le 01/12/2020 | Partager
La fonction commercial/vente/ export enregistre un bond de 74% en un an
Les centres d’appels toujours en tête des employeurs, selon Rekrute.com
Les débutants peu diplômés, les plus recherchés par tous les secteurs

Pas de reprise avant 2023, avait assené le gouverneur de la Banque centrale, Abdellatif Jouahri, lors de son passage il y a une semaine au Parlement. La conjoncture s’annonce pour le moins difficile. Les entreprises sont en ordre de bataille pour défendre ou sauver leurs business.

call-centers-095.jpg

Entre octobre 2019 et octobre 2020, Rekrute.com a enregistré une hausse des ouvertures de postes liées à la fonction commercial/vente/ export de 74%. L’essentiel de ces créations provient des call centers qui continuent de se placer en tête des offres d’emploi

Près des deux tiers recrutent en ce moment, selon la dernière enquête de Rekrute.com auprès des dirigeants, et elles sont nombreuses à chercher à étoffer leur force de vente. Le baromètre Top Rekruteurs du jobboard pour le mois d’octobre montre clairement la tendance.

Le nombre d’ouvertures de postes sur la plateforme du site d’emploi pour la fonction commercial / vente / export a augmenté de 74% en un an, passant de 275 en octobre 2019 à 478 en octobre 2020. Depuis début janvier 2020, le site a enregistré quelque 3.076 ouvertures de postes pour ce profil.

«La fonction a le vent en poupe. Les entreprises semblent tout miser sur leur force de vente pour la reprise à laquelle nous assistons. La tendance est bien confirmée et les entreprises mettent les bouchées doubles afin de compenser les pertes enregistrées à cause de la crise sanitaire», relève le baromètre.

«Un regain d’optimisme est clairement ressenti au niveau de certains secteurs, notamment les call-centers, le recrutement/intérim et le BTP/génie civil», poursuit le document. En effet, les centres d’appels concentrent 82% des recrutements de la fonction commercial/vente/export en octobre, suivis du secteur du recrutement/intérim (12%) et du BTP/génie civil avec 6% du total.

Les centres d’appels continuent, d’ailleurs, de se placer en tête des créations de postes. Les métiers du call center concentrent les deux tiers des ouvertures, avec 3.907 positions en octobre dernier, sur un total de 6.072, suivis de ceux de l’informatique/électronique (18%) et de la fonction commercial / vente / export (5%). 

bac-095.jpg

L’essentiel des créations de postes en octobre dernier a concerné des profils peu diplômés. Plus de la moitié visent des détenteurs d’un baccalauréat. Les profils débutants ou justifiant de moins d’une année d’expérience sont également privilégiés (61% du total)

Plus de la moitié des postes ouverts (voir tableau) ciblent des détenteurs d’un baccalauréat, viennent ensuite les bac+5 avec une part de 17%, et les bac+2 (15%). Les autres diplômes restent minoritaires, avec des parts autour de 4%. Les employeurs visent également en priorité les débutants. Ces derniers accaparent la moitié des offres du mois d’octobre. Les candidats justifiant de 1 à 3 ans d’expérience arrivent deuxièmes, avec près du quart, suivis de ceux ayant exercé une activité professionnelle pendant moins d’une année (12%). 

Par rapport à octobre 2019, le total des créations est en recul de 38%, crise oblige. Il est, également, en stagnation par rapport à septembre 2020. Néanmoins, le chiffre s’améliore comparativement aux mois précédents (5.925 postes en juin dernier, par exemple). Rekrute.com table sur une dynamisation de l’emploi dans les prochains mois, grâce à la reprise de confiance générée par le lancement de la campagne de vaccination anti-Covid.

Ahlam NAZIH

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc