×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Stupéfiants: La demande internationale dopée par la Covid-19

Par Mohamed CHAOUI | Edition N°:5890 Le 24/11/2020 | Partager
Saisies de quantités importantes de cannabis
Démantèlement de réseaux internationaux dans le trafic de cocaïne

L’une des premières conséquences de la propagation de la Covid-19 a été l’augmentation de la demande internationale du cannabis. Ce qui a poussé les services de sécurité à renforcer leur coordination et à aboutir au démantèlement de plusieurs réseaux actifs dans le domaine du trafic international de la drogue et la saisie de grandes quantités de marchandises.

stupefiants-090.jpg

L’une des premières conséquences de la propagation de la Covid-19 a été l’augmentation de la demande internationale du cannabis. Ce qui a poussé les services de sécurité à renforcer leur coordination et à aboutir au démantèlement de plusieurs réseaux actifs dans le domaine du trafic international de la drogue et la saisie de grandes quantités de marchandises (Ph. Jarfi)

Le volume de drogues saisies s’élève à 322 tonnes de chira et plus de 145 tonnes de kif. Ce cortège de confiscations de quantités importantes dans les ports continue. Dernièrement, une cargaison de 450 kg de chira a été saisie au port de TangerMed, dissimulée dans un camion de transport international de marchandises.

Les drogues dures sont également concernées. Les services de sécurité ont procédé à la saisie, au cours de cette année, de plus de 99 kg de cocaïne et 8 kg d’héroïne. C’est du moins ce qui ressort d’un document remis aux parlementaires à l’occasion de l’examen du budget du ministère de l’Intérieur dans le cadre du PLF 2021.

Le Maroc fait de plus en plus face aux réseaux spécialisés dans le trafic international de cocaïne. L’importation de cette drogue dure d’Amérique du Sud vers plusieurs pays africains a atteint des niveaux alarmants. Elle confirme, une fois encore, les capacités de ces réseaux à imposer de nouvelles méthodes qui font que le continent africain devienne une plateforme essentielle de transit de ce trafic. La lutte contre les réseaux criminels spécialisés dans le trafic de drogue fait partie des principales priorités du ministère de Abdelouafi Laftit. 

Ils sont considérés comme l’axe central qui commande les rouages de l’offre et de la demande en matière de stupéfiants. Dans ce combat, les services sécuritaires ont réussi à mettre fin aux activités du trafic international de la cocaïne à travers le démantèlement de plusieurs réseaux spécialisés dans ce domaine. Au cours de l’année dernière, ils ont procédé à la saisie de 908 kg de cette drogue dure en une seule opération, ce qui a conduit au démantèlement d’un grand réseau spécialisé dans le trafic international ayant des ramifications en Europe et en Amérique latine. Au cours de 2020, plus de 15 kg ont été saisis dans une seule opération.

Le Maroc est également préoccupé par l’augmentation de la consommation des psychotropes, avec les risques qu’elle représente sur la santé, la sécurité et la stabilité sociale, particulièrement parmi les jeunes. Les services de sécurité ont procédé cette année à la confiscation de plus de 423.827 pilules hallucinogènes.

Pour arriver à combattre efficacement les réseaux qui opèrent dans ce domaine, le ministère a décidé de consolider le système sécuritaire et les capacités nationales pour la lutte contre les réseaux du trafic de drogues. Il s’agit aussi de renforcer le contrôle tout au long du littoral, particulièrement les zones les plus éligibles au trafic, à l’intérieur des ports, des aéroports internationaux. La modernisation des techniques de recherche et de vérification est décisive. Les pouvoirs publics ont également décidé de resserrer les vis sur ces réseaux, particulièrement au niveau des nouvelles routes de contrebande.

En plus des mesures restrictives initiées par les autorités publiques au niveau des points d’entrée et des modes de contrebande, la sensibilisation et la prévention jouent un rôle important dans l’endiguement de ce phénomène. Les patrouilles de suivi et de lutte contre les réseaux actifs dans les alentours des établissements scolaires ont permis d’en démanteler un grand nombre, souligne le rapport des réalisation du ministère de l’Intérieur au cours de 2020. Cela en plus des opérations de sensibilisation menées par les services de sécurité, les autorités locales, en collaboration avec des associations en vue de démontrer les conséquences désastreuses de la consommation des différentes drogues.

                                                                               

Coopération internationale

informatique-090.jpg

Dans cette affaire, le Maroc a toujours misé sur la coopération internationale, en matière d’échange d’informations et d’expertises avec plusieurs pays concernés par le phénomène. Outre la réussite des livraisons surveillées avec des pays européens, particulièrement la France et l’Espagne, le Maroc renforce sa présence au niveau des centres spécialisés dans la coordination des opérations de lutte contre la drogue en matière maritime et aérienne. Parallèlement, Rabat avait participé en mars 2019 aux travaux de la Commission des stupéfiants des Nations Unies, tenus à Vienne. A l’ordre du jour, l’examen des recommandations de l’OMS qui invitent à réviser le classement du cannabis et des produits assimilés. Cette session avait également abordé les moyens pour relancer la coopération régionale anti-drogue et les modalités d’exploitation optimale des mécanismes disponibles en Afrique.

M. C.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc