×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Enseignement: Salve de projets à Essaouira

Par Ghizlaine BADRI | Edition N°:5890 Le 24/11/2020 | Partager
Inauguration d’internats et établissements scolaires et péri-scolaires
Signature de 2 conventions avec un établissement modèle et Bayt Dakira
enseignement-essaouira-090.jpg

Signature d'une convention tripartite entre le Centre de recherches sur le droit hébraïque, le ministère de l’Éducation nationale et l'Association Essaouira Mogador (Ph. GB) 

L'enseignement prend du galon à Essaouira. En visite en fin de semaine dernière dans la cité des Alizées, Saaïd Amzazi, ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a, en effet, signé plusieurs conventions et programmes pour relancer ce secteur.

Accompagné de Moulay Ahmed Karimi,  directeur de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Marrakech Safi, ainsi que de Noureddine El Aoufi El Ghazaoui, directeur provincial du ministère à Essaouira, le ministre de l’Education nationale s’est enquis de plusieurs chantiers, dont l’inauguration d’internats.

L'équipe a procédé à la pose de la première pierre pour la construction du lycée qualifiant «Najib Mahfoud» dans la collectivité territoriale de Zaouiat Ben Hmida (province d'Essaouira). Puis au lancement de 2 internats, une reconstruction d’école ainsi que la mise en place de programmes destinés aux enfants en situation de handicap et le lancement de programmes en alternance linguistique. Parmi les établissements scolaires et périscolaires ciblés, l’école primaire «Sekkala», qui se veut un établissement modèle en matière d’éducation inclusive.

Le lieu, qui comprend 3 classes dédiées aux enfants en situation de handicap, avec une capacité de 12 élèves par classe, a été créé en 1994, et compte pas moins de 1.200 élèves qui poursuivent leurs études au titre de l’année scolaire actuelle. Un projet de construction de deux salles de classe dédiées à l’enseignement préscolaire au sein de cet établissement est prévu sur un total de 11 salles de classe.

Autre établissement dans le viseur, l’école primaire Abi Dar Al Ghifari, considérée comme un établissement modèle dans la province en matière de généralisation de l’enseignement préscolaire, «un axe important» dans la réforme de l'enseignement.

En visite à Essaouira, Amzazi n'a pas manqué de faire le déplacement à Bayt Dakira, projet fétiche d'André Azoulay, conseiller de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et président de l’Association Essaouira Mogador. Cet espace témoigne du passé judéo musulman d'Essaouira, de la destinée des Juifs de Mogador, de leurs relations séculaires avec les musulmans.

C'est le patrimoine de tous les Marocains et il sera transmis aux enfants grâce à de nouveaux modules que nous allons introduire en 5e et 6e années du primaire», a annoncé le ministre de l'Education nationale. Les élèves y apprendront beaucoup de choses, notamment le fait que «le Maroc était le seul pays au monde où au sein du même tribunal officiaient des rabbins qui appliquaient auprès de juristes musulmans le droit hébraïque, une exception marocaine et une singularité du Royaume», souligne à son tour Farid el Bacha, doyen de l'Université des sciences juridiques, économiques et sociales d'Agdal à Rabat.

Le détail des chantiers

L'équipe gouvernementale s'est rendue dans la région d’Akermoud où elle a inauguré un lycée doté d'un internat pour un budget de 17 millions de DH. "A  Zaouiat Ben Hmida, nous avons également lancé un lycée avec internat pour 13 millions DH ainsi que le centre d’Ounagha où nous avons reconstruit une école primaire qui était en préfabriqué", indique Amzazi. Ce lieu bénéficie d’un cadre écologique extraordinaire et a été financé par des donateurs privés. Un autre établissement, l’école Skalla, a été équipée d'un centre de ressources pour accueillir des enfants en situation de handicap. Parmi les projets, un pilote, sur une école en pré-scolaire «Abi Dar Al Ghifari», dont l'Etat cherche à faire un modèle pédagogique sur l’alternance linguistique au niveau du primaire. Des réaménagements ont été menés sur les programmes afin de pouvoir dispenser les mathématiques et les sciences aussi bien en français qu’en arabe. Enfin, un projet inédit a été lancé à Tamanar. Il s'agit de «Villages d’apprentissage au niveau rural» (VAR) réalisés en partenariat avec la commune de Tamanar, qui a offert un édifice, construit il y a 30 ans, en plein cœur de la ville.

De notre correspondante permanente, Ghizlaine BADRI

                                                                        

«Nous multiplions les actions dans le monde rural»

saaid-amzazi-090.jpg

 Saaïd Amzazi, ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (Ph Bziouat)

- L'Economiste: Des projets dans le scolaire et le préscolaire, mais aussi un partenariat avec le ministère de l’Agriculture. En quoi consiste-t-il?
- Saaïd Amzazi:
Nous avons signé des conventions avec le département de l’Agriculture en ce qui concerne l’arganeraie, avec un lieu aux ressources immenses, à 14 km de la plage, pour développer un écotourisme de gîte et des projets dans l’artisanat. Nous allons qualifier les jeunes qui sont en arrêt de scolarité à travers 4 formations. Nous allons leur donner la chance d’acquérir des compétences professionnelles à travers un accompagnement sur des soft skills et conduite de projets. Ces outils sont destinés à faciliter leur intégration dans le marché de l’emploi et également de pouvoir faire de l’auto-entrepreneuriat dans ces domaines. Par ailleurs, nous souhaitons sensibiliser à travers nos actions les communautés rurales de l'importance de l'éducation pour freiner la déperdition et l'échec scolaire. Grâce aux internats, un de nos axes majeurs avec les programmes tels que Tayssir, les bourses, la restauration et le transport scolaire, nous allons pouvoir éviter la déperdition et retenir davantage les enfants dans le système scolaire.

- Quel est le détail de la convention signée avec le Centre d’étude et de recherche hébraïque ainsi que l’Association Essaouira Mogador?
- Nous ne pouvions pas venir à Essaouira sans découvrir ce temple de l'histoire et de la mémoire. Nous procédons à un alignement de nos programmes en phase avec les dispositions de la nouvelle Constitution et ce lieu est un patrimoine commun de tous les Marocains. Les élèves seront amenés à venir chercher leur histoire dans cette histoire commune et aujourd'hui, nous avons la légitimité pour revendiquer cette exception et cette diversité marocaine. Nous avons signé une convention avec la direction provinciale d'Essaouira pour permettre aux élèves de découvrir, qu'il y a 3000 ans, il y avait des échanges entre Juifs et Amazighs bien avant l'islamisation du Maroc. Et puis cette convention permettra la mise en place dans les établissements scolaires d’un certain nombre de clubs pour la transmission de valeurs universelles. Parmi elles, la cohabitation dont Essaouira est l’épicentre et le joyau au Maroc.

Propos recueillis par G.B.

 

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc