×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Courrier des Lecteurs

Centre d’immatriculation de Casa: Les services reprennent!

Par L'Economiste | Edition N°:5888 Le 20/11/2020 | Partager

A quoi joue l’Agence nationale de la sécurité routière (NARSA)? L’organisme vient d’appeler les usagers des centres d’immatriculation de Casablanca à prendre de nouveaux rendez-vous, tout rendez-vous pris antérieurement étant annulé d’office. Une décision incomprise par nos lecteurs… (cf.  notre article du 12/11//2020)

centre-dimmatriculation-de-casa-088.jpg

■ Flou informatif
À moins qu'il ne s'agisse d'un autre communiqué que celui publié le 11 novembre dernier par la NARSA, l’information que vous relayez ne concernerait en fait que le centre de Casa-Sud. Ce dernier avait effectivement été fermé entre le 5 et le 12 du mois. Aussi, les autres centres sont censés toujours traiter les demandes déjà envoyées. Si vous avez des informations que nous – intéressés – ne possédons pas, merci de nous le préciser.
R.S.

■ Timing mal choisi
Objectivement parlant, est-ce le moment d’exiger des usagers de renouveler permis de conduire ou encore carte grise ? En cette période délicate et exceptionnelle, ne faudrait-il pas plutôt proroger d’une année les délais de renouvellement? Le gouvernement doit concentrer toute son attention à tenter d’éradiquer ce maudit virus!
S.S.
■ Incompréhension totale
La stratégie de la NARSA – si stratégie il y a – semble totalement incompréhensible et illogique ! Suspension, annulation, reprise de rendez-vous… A n’y rien comprendre!     
M.L.

                                                                                      

Guergarate Le Maroc passe à l’action!

L’opération militaire entreprise avec succès par le Maroc dans la zone-tampon de Guergarate contre les milices du Polisario a été bien accueillie par nos lecteurs. Les provocations – qui prenaient la forme d’actes de banditisme et de blocage des flux de biens comme de personnes sur cet axe – ont selon eux assez duré… (cf.  notre article du 13/11//2020)

■ Mieux vaut tard que jamais
Il était grandement temps d'agir face aux provocations du Polisario qui commet depuis plusieurs semaines de graves agissements dans cette zone tampon de la Minurso de l’ONU. Ses milices ont en effet fait régner la terreur auprès de plusieurs centaines de routiers, s’étant retrouvés bloqués alors qu’ils devaient acheminer leurs marchandises vers la Mauritanie.    
 C.C.

■ Une fuite en avant pour le Polisario
C'est une fuite en avant pour le Polisario, devant sa fin imminente. Ses milices tentent un ultime baroud d’honneur mais sont d’ores et déjà condamnées à s’incliner devant la puissance des forces armées marocaines!
B.B.

■ De la légitime défense
Cette intervention militaire est tout à fait justifiable. Le Maroc a tout simplement opté pour la légitime défense, se devant d’écarter toute menace extérieure entravant la sécurité de son peuple. Le Royaume ne doit pas prendre l’accord de qui que ce soit pour prendre ce genre de décisions. C’est une affaire d’intégrité territoriale avant tout!  
T.K.

                                                                                      

Cliniques privées: Le ministère pointe du doigt les chèques de garantie

L’allusion au sujet des chèques de garantie dans les cliniques privées par le ministre de la santé Khalid Ait Taleb a intéressé au plus près nos lecteurs. Une pratique totalement  illégale qui ne devrait plus exister, due en partie à l’absence de systèmes électroniques permettant de vérifier les données dont disposent les compagnies d’assurance… (cf.  notre article du 18/11//2020)

■ Remédions à cette lacune
 Qu’attend le gouvernement pour remédier à cette lacune de taille ? Si bien entendu c’en est bien une… De grâce, ne jouez pas avec la vie des autres ! Ce procédé, qui porte atteinte à notre système de santé national, est tout juste digne d’être exploité par nos ennemis.
 B.B.
■ La bonne attitude à avoir
Enfin un ministre qui a l’audace de rappeler les articles de loi à ce sujet aux cliniques privées. Pourvu qu’on l’écoute et que les concernés cessent rapidement toute pratique contraire aux lois mentionnées par le haut responsable.     
B.Z.
■ La seule alternative face aux conditions désastreuses du public
Il était temps de mettre en lumière ce problème de chèques de garantie. D’autant plus que de plus en plus de citoyens choisissent de se faire soigner du Covid dans les cliniques privées. Un choix par défaut qui peut se comprendre, étant donné que les prestations de soin réalisées dans le public sont plus que désastreuses!
 E.O.

■ Que faire sur le moment ?
Le ministre de la santé n’a finalement fait que mentionner cette loi. Mais, dans la pratique, comment agir lorsqu’un patient cotisant à l’Assurance maladie obligatoire (AMO) et doté d’une mutuelle entre dans une clinique pour une urgence ? Si l’institut exige un chèque de garantie, faut-il accepter ou refuser ? Quelles sont les solutions concrètes à ce problème ? La réponse d’Ait Taleb aurait mérité davantage de précisions et de détails sur la procédure à suivre à ce niveau, protégeant les intérêts de chacune des deux parties concernées.      
N.A.

                                                                                      

Campagne pour la vaccination anti-Covid: Une préparation mentale requise!

vaccination-anti-covid-088.jpg

La campagne de vaccination anti-Covid arrive à grands pas au Maroc. Néanmoins, vacciner à grande échelle les citoyens bien portants nécessite de les préparer mentalement et de les sensibiliser à l’enjeu qui se trouve derrière… Chacun d’entre eux devra adhérer consciemment à cette démarche, seul moyen de venir à bout de ce satané virus. Pour cela, le programme en question devra enterrer les nombreuses idéologies complotistes qui pullulent sur tout le territoire!
D.D.

                                                                                      

Accès au territoire français: De nouvelles conditions pour les Marocains

Le changement des conditions d’accès au territoire français pour les voyageurs marocains – nécessitant désormais un test PCR datant de moins de 72 heures à compter de la date du prélèvement – est totalement justifiable selon nos lecteurs…(cf.  notre article du 06/11//2020)

■ Une décision tout à fait légitime
Cette décision des autorités parait tout à fait normale et légitime étant donné la situation délicate dans laquelle se trouvent actuellement les deux pays. Cette démarche doit même être généralisée à tout voyage en provenance du Maroc,  et ce quelle que soit sa destination.          
A.L.

■ Faut-il refaire le test pour les voyages éclairs?
Est-il possible de revenir en France avec le même test PCR ou est-on obligé d’en refaire un deuxième au Maroc pour retourner dans l’hexagone ? Le gouvernement n’est pas clair à ce propos…                   
  F.F.    

                                                                                      

mahjoubi-aherdane-088.jpg

■ Mahjoubi Aherdane:  Une grande perte pour le pays
Le décès de Mahjoubi Aherdane représente une grande perte pour le Royaume. Politicien dynamique mais aussi artiste complet, il marquera les mémoires de nos compatriotes encore longtemps!            
E.O.

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc