×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Régions

Casa-Settat: Les études lancées pour la future station de dessalement

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5885 Le 16/11/2020 | Partager
Objectif: déterminer l’emplacement des tours de prise d’eau et de rejet de la saumure
Capacité de traitement d’environ 300 millions m3
Coût: 10 milliards de DH

Le projet de station de dessalement de l’eau de mer à Casablanca se concrétise. Les premières démarches sont déjà entamées par le ministère de l’Equipement. La direction de la recherche et de la planification de l’Eau (DRPE) vient en effet de lancer un appel d’offres pour réaliser les études préliminaires de ce projet.

casa-settat-station-de-dessalement-085.jpg

L’emplacement choisi pour accueillir la future station de dessalement de l’eau de mer est situé à proximité du centre de Sidi Rahal (40 km au sud-ouest de Casablanca) Source: MTL

L’objet de ce marché est le suivi de la qualité de l’eau et des paramètres hydrodynamiques de la mer sur le site sélectionné à Sidi Rahal. La station, dont l’objectif est de sécuriser l’approvisionnement en eau potable de Casablanca, aura une capacité de traitement d’environ 300 millions m3. Elle nécessitera une enveloppe budgétaire de 10 milliards de DH, selon Abdelkader Amara, ministre de l’Équipement, du Transport de la Logistique et de l’Eau. L’adjudicataire du marché devra effectuer, pendant une durée de 12 mois, un suivi de la qualité de l’eau et des paramètres hydrodynamiques de la mer au niveau de la zone susceptible d’accueillir les tours de prise d’eau brute alimentant la station de dessalement.

L’objectif est de localiser l’endroit le plus pertinent pour accueillir les tours de prise d’eau brute et le point de rejet de la saumure, adapter le procédé de traitement en concordance avec les résultats des analyses et déceler les variations potentielles de la qualité de l’eau de mer et des paramètres hydrodynamiques en fonction des saisons.

Les prestations seront exécutées en trois phases. Au cours de la 1ère étape, quatre campagnes d’échantillonnage seront effectuées à raison d’une fois tous les 15 jours, à différents points de prélèvement et à différentes profondeurs. A l’issue de cette première phase, et suivant les résultats des analyses physico-chimiques et microbiologiques ainsi que l’analyse qui sera effectuée lors de la première étape de la 2e phase, le titulaire du marché déterminera en concertation avec le maître d’ouvrage le site le plus pertinent pour accueillir les tours de prise d’eau de mer et le point de rejet de la saumure. Le site de prise arrêté fera l’objet d’un suivi mensuel de la qualité de l’eau de mer durant la 3e phase.

Aziza EL AFFAS

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc