×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Politique

Maroc-France Paris veut dissiper les malentendus

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5881 Le 10/11/2020 | Partager
Le pays n’est pas opposé à l’Islam, mais au terrorisme et l’extrémisme, selon Le Drian
Ce dernier a fait part de son «respect du modèle religieux marocain, sous la conduite du Commandeur des croyants»
La migration irrégulière également au menu des discussions

Moins d’un mois après la visite de Gérald Darmanin, c’est au tour de Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères de faire le déplacement à Rabat, dans le cadre d’une tournée dans des pays de la région, dont l’Egypte. Au-delà des dossiers traditionnels de coopération bilatérale, le ministre français a plaidé pour l’apaisement durant sa visite au Caire, suite aux réactions hostiles suscitées par la polémique autour des caricatures du prophète.

le-drian-et-bourita-081.jpg

Au-delà des dossiers bilatéraux, Yves Le Drian a précisé que les deux pays ont une «très forte convergence sur les différents sujets régionaux et multilatéraux» (Ph. Bziouat)

Lors du point de presse tenu à l’issu des discussions avec Nasser Bourita, Le Drian a tenu à préciser la position de la France, qui n’est pas, selon lui, «opposée à l’islam en tant que religion, mais plutôt au terrorisme et aux idéologies extrémistes. Même position défendue par Christian Cambon, président du groupe interparlementaire d’amitié France-Maroc au Sénat, qui fait partie de la délégation accompagnant Le Drian. Pour ce dernier, l’objectif est de «dissiper tout malentendu», suite aux réactions tendues suscitées par la polémique autour des caricatures sur le prophète. Le dossier de la gestion du champ religieux était au centre des discussions.

Le Drian a également rencontré Ahmed Toufiq, ministre des Habous et des Affaires islamiques, qui chapeaute les mécanismes marocains en matière de modernisation du champ religieux et de déconstruction des discours extrémistes. L’expertise marocaine dans ce domaine est très sollicitée par plusieurs pays européens, dont la France. Le Drian a déclaré que la France «respecte le modèle religieux marocain, sous la conduite du Commandeur des croyants».

Le ministre français a effectué une visite à l’Institut de formation des imams, qui accueille depuis 2016, des délégations d’étudiants de France, mais également d’autres pays comme la Côte d’Ivoire, le Mali… L’enseignement des futurs imams se fait en arabe et dans la langue du pays de l’étudiant. Cette formation en matière d’imamat et d’orientation religieuse permet d’assurer aux futurs imams une maîtrise des méthodes et du savoir qui leur permettra d’exercer leurs missions. Pour les étudiants étrangers, le programme est mis au point en coordination avec leurs pays d’origine.

Lors de cette visite, les responsables des deux pays ont également mis l’accent sur l’importance du renforcement de la coopération bilatérale, particulièrement dans le domaine de la lutte contre l’immigration irrégulière. Un sujet épineux au centre de l’actualité en Hexagone, surtout avec le casse-tête des mineurs isolés, présents sur le territoire français. Ce problème ne concerne pas uniquement le Maroc. Ces jeunes étant issus de plusieurs pays de la Méditerranée. Lors de sa visite au Maroc en octobre dernier, Gérald Darmanin avait précisé que «lorsque les migrants sont majeurs, nous avons convenu qu’il était normal de continuer, malgré la crise, à ce qu’ils reviennent sur le territoire marocain. Et lorsqu’il s’agit de mineurs, de continuer à les protéger et pouvoir les ramener quand on peut, auprès de leurs familles au Maroc ou dans des centres éducatifs marocains».

Rappelons que la question du rapatriement des migrants en situation irrégulière, dans le cadre d’une clause de réadmission, constitue un point de divergence dans les négociations entre le Maroc et l’UE, particulièrement à cause de la difficulté d’identification de ces migrants irréguliers et de leur nationalité d’origine.

                                                                                               

Sahara: Paris maintient ses positions

Le dossier du Sahara était également au menu des discussions entre Yves Le Drian et Nasser Bourita. Les provocations des séparatistes semblent susciter l’indignation de plusieurs Etats, dont la France. Celle-ci est «préoccupée par le blocage en cours à Guergarate», a déclaré le ministre français des Affaires étrangères. Il a rappelé que Paris maintient sa position «constante» sur ce dossier, notamment en appuyant la recherche d’une solution «juste, durable et mutuellement agréée». Celle-ci devra être basée sur l’initiative marocaine d’autonomie, qualifiée par le ministre français de «sérieuse et crédible pour solution négociée ». Face aux tergiversations du Polisario, ayant choisi la fuite en avant, après la multiplication des provocations dans la zone tampon, Le Drian a salué «la responsabilité dont fait preuve le Maroc».

M.A.M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc