×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

USA: Joe Biden se met déjà au travail

Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5881 Le 10/11/2020 | Partager
Le président élu met en place une cellule de crise pour faire face à la pandémie dans son pays
Les Bourses mondiales dans le vert, la Fed au chevet de l’économie

Pour le président élu des Etats-Unis Joe Biden, le vrai travail ne fait que commencer. Il s’est tourné vers les préparatifs de son accession à la Maison-Blanche avec deux priorités: la lutte contre la pandémie et la réconciliation d’une Amérique divisée. Avec la vice-présidente Kamala Harris, première femme noire à ce poste, il planche également sur la composition de son gouvernement.

jo-biden-081.jpg

Première décision prise lundi: la mise en place d’une cellule de crise sur le coronavirus. Ceci au moment où plus de 50 millions de cas ont été détectés dans le monde depuis le début de la pandémie. Dans son premier discours après l’annonce des résultats de la présidentielle américaine (Voir aussi notre édition N°5880 du lundi 9 novembre 2020), le démocrate a déclaré que «cette future cellule de crise, composée de scientifiques et d’experts, serait chargée de bâtir un plan qui entrera en vigueur dès le 20 janvier 2021, jour de son investiture». Les Etats-Unis ont enregistré ces dernières 24 heures plus de 122.000 nouveaux cas positifs et 991 décès, portant le bilan total à plus de 237.000 morts, rapporte l’agence AFP.

Les dirigeants du monde ont félicité la victoire de Biden, se disant prêts à travailler avec les Etats-Unis pour affronter les grands défis du monde. Les Bourses mondiales ont également savouré cette victoire. Dès leur ouverture hier lundi dans la matinée, les marchés européens ont ouvert dans le vert: Paris montait de 1,55%, Francfort de 1,93% et Londres de 1,39%. A la Bourse de Tokyo, l’indice vedette Nikkei, qui avait déjà bondi de près de 6% sur l’ensemble de la semaine dernière, a clôturé en hausse de 2,12%. Les places chinoises enregistraient aussi de solides gains lundi: à Hong Kong l’indice Hang Seng a clôturé à +1,18%, l’indice composite de Shanghai à 1,86% et celui de Shenzhen de 2,25%.

Les investisseurs parient désormais sur des mesures politiques modérées. Ils tablent aussi sur la mise en œuvre d’un plan de relance aux Etats-Unis. Pour cela, ils comptent sur les mesures de la Banque centrale américaine (Fed). Celle-ci assure être prête à ouvrir «sa boîte à outils» pour permettre au pays de résister à la crise sanitaire ayant provoqué un net ralentissement de l’activité. Qui dit soutien monétaire dit afflux de liquidités et taux très bas. Des conditions favorables à des investissements massifs dans les actifs financiers et donc à la hausse des marchés.

La Fed a déjà déployé un vaste arsenal de mesures notamment pour soutenir la consommation et s’assurer que les banques commerciales ne laissent pas tomber les petites entreprises. Le plan de relance de 2.200 milliards voté fin mars, rallongé de 500 milliards en avril, avait soutenu la consommation et empêché des millions de foyers de tomber dans la pauvreté et des petites entreprises de faire faillite.

Toutefois face à une reprise poussive, la Maison-Blanche et le Congrès ont dû pendant plus de trois mois, se mettre d’accord sur un nouveau plan de relance économique. Mais en vain. Pour de nombreux experts, la bataille électorale américaine va désormais se porter sur le Congrès, où la majorité au Sénat se jouera lors de scrutins serrés en Géorgie en janvier.

F.Z. T.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc