×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Oriental/Covid-19: Plus dure la 2e vague

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5878 Le 04/11/2020 | Partager
La multiplication des cas positifs inquiète
Le non respect des gestes barrières, retard dans le traitement… les causes

Après avoir été épargné pendant longtemps par la propagation du Covid-19, l’Oriental est en train de subir les foudres de la deuxième vague. En moins d’une quinzaine de jours, Oujda est devenue l’une des villes les plus touchées avec des contaminations record (1.705 cas positifs lors de la dernière semaine) et un hôpital saturé.

oriental-covid-19-078.jpg

Les cas continuent de se multiplier dans l’Oriental face à un manque de lits de réanimation dans les hôpitaux provinciaux qui sont saturés (Ph A.K)

«Ses lits de réanimation sont occupés à 100% et 24h/24h », précise Mohammed Khalidi, directeur de l’hôpital Al Farabi. Les cas lourds de toute la région sont orientés vers le CHU Mohammed VI d’Oujda qui a vu sa capacité en lits de réanimation quadrupler. Elle est passée de quinze lits au début de la pandémie à une soixantaine actuellement et ce grâce aux efforts des autorités locales et sanitaires. «Certes, la région est mieux dotée en ce type de lits par rapport à la moyenne nationale, mais il est temps que le ministre de la santé se manifeste et visite Oujda pour apporter son soutien et répondre aux attentes urgentes de toutes les villes de la région», explique une urgentiste de l’hôpital Al Farabi qui déplore la gravité des cas hospitalisés.

En attendant, les autorités locales multiplient les campagnes de responsabilisation et de sensibilisation et décrètent les mesures à prendre pour alléger la pression sur les hôpitaux provinciaux. Des réunions permanentes sont tenues par le comité de suivi pour parer à toute éventualité et insister sur l’importance de la vigilance et la détermination dans l’application des orientations décrétées.

Aussi, les décisions prises lors du premier confinement ont été réactivées. Elles portent sur l’interdiction de toute forme de déplacement nocturne de 21h00 à 6h00 à l’exception des déplacements pour des raisons de santé et professionnelles, l’obligation de disposer d’une autorisation exceptionnelle de déplacement de et vers les provinces de  Jerada, Berkane, Nador et la préfecture d’Oujda.  Sont concernés également les restaurants, les cafés, les centres commerciaux et les magasins de proximité appelés à fermer à 20 H.

Plusieurs causes sont à l’origine de l’aggravation de la situation. D’abord, les habitants de la région ont pris trop d’assurance et ainsi négligé les gestes barrières indispensables, notamment lors des funérailles et rencontres familiales. De même, les cas qui arrivent dans les hôpitaux sont à des stades avancés et ne sont pas tous sauvés malgré les efforts du corps médical. Quant à la moyenne des personnes décédées, elle gravite autour de 65 ans. Elles arrivent quasiment toutes avec des  facteurs de co-morbidité.

De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI

 

 

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc