×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Fès-Meknès: Le CRI déroule le tapis rouge aux investisseurs

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5876 Le 02/11/2020 | Partager
Les dossiers d’investissement ont atteint 4,2 milliards de DH
9.200 emplois projetés, 150 porteurs de projets accompagnés… le bilan
La ZI de l’ex-Cotef séduit encore: déjà 370 millions de DH investis

«Nous déroulons le tapis rouge aux investisseurs et porteurs de projets depuis la phase du dépôt de dossiers  jusqu’à la réalisation de l’investissement. Nous les accompagnons aussi pour la pérennisation de leur projet». Les propos sont de Yassine Tazi, directeur général du Centre régional d’investissement (CRI- Fès-Meknès). C’était mercredi dernier à l’issue du 2e conseil d’administration de son établissement. Conseil tenu sous la présidence du wali Essaïd Zniber et qui a été l’occasion de présenter le bilan des réalisations du CRI et ses orientations stratégiques édictées dans le cadre de la loi 47-18 portant sur la réforme des Centres régionaux d’investissement et la création des Commissions régionales unifiées d’investissement (CRUI). Décryptage.

yassine-tazi-076.jpg

«Notre plan d’actions 2021-2023 s’articule sur le développement d’une offre de services aux meilleurs standards, l’accompagnement 360° des investisseurs et des porteurs de projets, le développement d’une offre territoriale de qualité, marketée et partagée», indique Yassine Tazi, DG du CRI de Fès-Meknès (Ph. YSA)

■ Développer une offre territoriale de qualité
 Malgré le Covid-19, les investissements se poursuivent au niveau de la région Fès-Meknès. C’est ce qui ressort d’ailleurs du bilan présenté devant les médias par le directeur général du CRI.
Ecoute, mobilisation, accompagnement, simplification des procédures et transparence, constituent désormais les piliers de l’approche prônée par le CRI 2.0. «Nous avons pour mission l’amélioration du climat des affaires, la promotion de l’investissement, la simplification des procédures, l’amélioration de l’attractivité de la région et sa compétitivité économique pour la création davantage de richesses et d’emplois», indique Tazi affirmant que «l’objectif n’est autre que de développer une offre territoriale de qualité, marketée et partagée». Ceci constitue l’un des principaux axes de la réforme des CRI, initiée suite aux très Hautes instructions de SM le Roi, ainsi que les missions du CRI 2.0 en tant que véritable guichet unique au service de l’investisseur, intervenant sur toute la chaîne de l’acte d’investir.

■ Dématérialisation et digitalisation aussi
De l’avis d’Essaïd Zniber, wali de la région Fès-Meknès, «la plateforme «CRI-Invest», qui s’inscrit dans le cadre du chantier de dématérialisation, digitalisation et simplification des procédures, est d’un grand apport».
Cette plateforme a transformé en profondeur la relation entre les administrations et les investisseurs et a permis d’assurer la continuité de service en cette période de crise sanitaire. «Après neuf mois d’activité, le premier bilan du CRI 2.0 se caractérise d’une part par un saut qualitatif en matière de traitement des dossiers d’investissement à travers leur gestion déconcentrée et la simplification et la rationalisation des procédures. Et d’autre part, par un saut quantitatif puisque les différents indicateurs font état d’une amélioration considérable concernant le nombre des commissions tenues et des dossiers d’investissement traités, ainsi qu’en matière de réduction du délai de traitement, en dépit de la conjoncture marquée par la pandémie du Covid-19», précise le wali. Selon lui, l’approche développée par le CRI est de faire de la qualité de service une valeur essentielle de cet établissement et d’orienter ses actions autour de la «Customer Centricity» pour le développement des investissements et l’accompagnement des porteurs de projets au niveau de la région.

■ Un bilan encourageant
Concrètement, le bilan du CRI fait état de l’examen par la CRUI de 220 dossiers d’investissement et l’accord sur plus de 100 projets, pour un montant global d’investissement projeté de 4,2 milliards de DH et la création de près de 9.200 emplois. Le Centre a également initié la caravane digitale «Microlabs» et assuré l’accompagnement de plus de 150 porteurs de projets au niveau de la région Fès-Meknès dans le cadre du programme Intelaka.  
Le développement de la zone industrielle ex-Cotef pour un investissement prévu de plus de 370 millions de DH et la création de 4.000 emplois, ainsi que la mise en place de la feuille de route pour la relance économique élaborée dans le cadre du Comité de veille économique régional (CVER), ne sont pas en reste. «Nous nous penchons aussi sur les nouvelles fonctionnalités attendues de la plateforme digitale «CRI-Invest», qui a transformé la relation avec les investisseurs en offrant de multiples services comme l’information, la prise de rendez-vous, le suivi des dossiers d’investissement ou l’accès aux actes et autorisations en ligne, en toute transparence, et dans le respect des délais», confie Yassine Tazi. Notons enfin que les membres du conseil d’administration ont approuvé à l’unanimité l’ensemble des résolutions présentées à l’occasion de cette réunion et ont félicité le CRI pour la qualité du travail accompli, et salué la vision présentée qui s’inscrit pleinement dans les missions du CRI 2.0.

                                                                                         

Plan d’action 2021-2023

Le plan d’actions stratégique du CRI 2021-2023 s’articule autour de cinq orientations stratégiques couvrant les différentes missions attribuées au centre en vertu de la loi 47-18. Celles-ci s’articulent essentiellement sur le développement d’une offre de services aux meilleurs standards, l’accompagnement 360° des investisseurs et des porteurs de projets, le développement d’une offre territoriale de qualité, marketée et partagée, le positionnement en tant que Centre de réflexion stratégique pour le développement de l’investissement régional et national, ainsi que le développement des compétences, standardisation et digitalisation. En attendant, «la certification des procédures de digitalisation permet aux investisseurs d’avoir un seul interlocuteur qui est le CRI et les résultats sont très probants: le délai moyen d’instruction des dossiers d’investissements par la CRUI est inférieur à 23 jours et la création d’entreprise est effectuée (sur prise de rendez-vous) en un délai de 4,5 jours», conclut le directeur du CRI.

De notre correspondant permanent, Youness SAAD ALAMI

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]conomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc