×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Economie

Emploi: Les centres d’appel sauvent la mise

Par Ahlam NAZIH | Edition N°:5873 Le 27/10/2020 | Partager
Pas encore au niveau de 2019, mais premiers en ouverture de postes
Les métiers du call center en tête des offres, selon le baromètre Rekrute.com
Une hausse de 13% des créations globales en septembre, une note d’espoir!

Petite lueur d’espoir en matière d’emploi. Le marché semble afficher une certaine reprise, selon le baromètre Top Rekruteurs de Rekrute.com. Les ouvertures de postes sur la plateforme du jobboard ont marqué une hausse de 13% en septembre par rapport à août, passant de 5.555 à 6.272.

Evidemment, cette progression est, entre autres, due à l’effet rentrée, sachant que le mois d’août est traditionnellement une période de chute d’activité. Sur un an, la tendance est, naturellement, à la baisse, crise oblige. A la même période 2019, le site d’emploi avait enregistré 8.993 ouvertures, soit un recul de plus de 30% en une année.

call-center-073.jpg

Les centres d’appel revendiquent leur place de deuxièmes plus gros employeurs au Maroc après l’automobile, avec près de 80.000 emplois. En septembre 2020, les métiers du call center ont concentré 62% des postes ouverts, selon le baromètre Top Rekruteurs de Rekrute.com

Il est clair que le marché ne reprendra pas de sitôt son niveau d’avant. Néanmoins, un semblant de dynamisme s’affiche cette rentrée. «Tous les experts s’accordent à dire qu’un léger frémissement de reprise d’activité a été ressenti en septembre. Cela ne traduit peut-être pas une reprise telle que souhaitée, mais il s’agit d’une donnée positive dans un contexte de plus en plus délicat», analyse le management de Rekrute.com.

«La relance économique étant au cœur des préoccupations des différents acteurs, les entreprises innovent en proposant des offres et services adaptés à la particularité de ce que nous traversons en ce moment», ajoute-t-il.

Comme à l’accoutumée, les centres d’appel surperforment en occupant le haut du podium des offres d’emploi. Les métiers du call center accaparent 62% des fonctions les plus demandées par les annonceurs de Rekrute.com en septembre (voir illustration), soit 3.897 sur le total de 6.272.

Depuis le début de l’année, le secteur des centres d’appel a ouvert 39.427 postes. En septembre dernier, il a affiché un besoin de 4.051 profils. Là encore, sur un an, cela représente un repli de plus du tiers (34%), la crise pandémique étant passée par là.

95% des fonctions recherchées par les acteurs du secteur concernent les métiers du call center (chargés de relation client bilingues, conseillers client en réception d'appels, chargés de clientèle francophones, modérateur de contenu bilingue français/anglais, téléopérateurs en qualifications des fiches…). Ces derniers sont suivis des spécialités marketing/ebusiness (2%), métiers du tourisme (1,3%), informatique/électronique (1%), et enfin, commercial / vente / export (0,79%).

«Pour la fonction métiers du tourisme, la demande a légèrement augmenté en comparaison avec le baromètre du mois de mars. Elle a connu 50 postes ouverts au lieu de 30 en mars», note le jobboard.

Les centres d’appel, qui enregistrent traditionnellement un fort taux de turnover, continuent de recourir en priorité à des profils juniors. Près de neuf postes ouverts sur dix (87%) ciblent des débutants avec moins d’un an d’expérience. 11% concernent des candidats justifiant de un à trois ans d’activité professionnelle, et 0,7% entre trois et dix ans.

Un simple baccalauréat suffit pour intégrer le secteur
(% des postes ouverts)

bac-call-center-073.jpg

Près de 80% des ouvertures de postes des centres d’appel concernent des profils avec un simple baccalauréat. Les employeurs du secteur ne se soucient clairement pas du diplôme. Ils sont plus à la recherche de candidats justi-fiant d’aptitudes comportementales et d’une bonne maîtrise des langues étrangères. L’offre d’emploi est, également, destinée en priorité aux débutants. 87% des postes concernent des juniors de moins d’un an d’expérience. La majorité des grands opérateurs disposent de leurs propres dispositifs, et même d’académies, de formation pour faire monter leurs recrues en compétences. Les candidats débutants démarrent généralement avec un salaire entre 4.000 et 5.000 DH.

Ahlam NAZIH

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc