×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Régions

Chefchaouen: Les restaurateurs craignent pour leur business

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5870 Le 22/10/2020 | Partager
Fermeture à 21h pour les commerces, cafés et restaurants inclus
La hausse des cas met les autorités en alerte

Après avoir montré une résilience remarquable face à la progression du Covid-19, Chefchaouen croule sous les nouveaux cas depuis quelques semaines.

chefchaouen-070.jpg

Chefchaouen a été épargnée par la pandémie jusqu’à très récemment, mais les récentes restrictions ne feront qu’empirer la situation des opérateurs touristiques déjà au bord de la faillite (Ph. Adam) 

Lors des sept derniers jours, le nombre de nouveaux cas a atteint les 95, alors que le nombre de cas actuellement traités s’élève à 86, de quoi saturer facilement les unités de soins de cette cité. Pour faire face à la progression des cas, les autorités de la ville ont décrété une série de mesures dont la fermeture de plusieurs souks hebdomadaires ainsi que la réglementation de l’accès des marchés de proximité. Mais la plus critiquée a été l’obligation de fermer dès 21 heures pour l’ensemble des commerces, cafés et restaurants inclus.

L’annonce de ces restrictions, entrées en vigueur depuis le 19 octobre pour une durée de 15 jours, a plongé dans le désarroi l’ensemble des opérateurs touristiques. Pour nombre d’entre eux, l’annonce n’a pas été précédée d’une période d’avertissement permettant aux opérateurs de se préparer. C’est le cas des restaurateurs de la place Outa El Hammam, l’un des sites touristiques de la ville qui n’ont pu se préparer, en limitant leurs stocks de matières premières par exemple.

Un coup dur après une longue période en confinement durant les vacances de printemps et une fréquentation très limitée en été. Alors que les opérateurs étaient en train de se préparer pour la relance du tourisme intérieur et les opérations de promotion l’annonce de la fermeture est tombée comme un couperet. Une situation qui intervient alors que l’ensemble des opérateurs assure suivre à la lettre les dispositions de prévention comme la désinfection, le port de masques et le respect scrupuleux des mesures de distanciation.

Mais face à la montée des cas, la décision était nécessaire. En effet, Chefchaouen ne brille pas par son système de santé limité à un seul hôpital avec quelques dizaines de lits et quelques dispensaires. La ville, au plus fort de la pandémie, avait été obligée de mettre des lits de fortune dans une salle de sports afin de se préparer au pire.

De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc