×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Entreprises

Casa-tram: Alstom équipera les futures lignes 3 et 4

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5868 Le 20/10/2020 | Partager
88 rames de sa gamme Citadis X05
Longueur de 65 m et capacité de 630 passagers
Les caractéristiques techniques des futurs tramways
tram-068.jpg

Voilà à quoi ressembleront les rames des futures lignes 3 et 4 de Casablanca (Ph. Alstom)

Une semaine bien mouvementée chez Alstom. Après l’inauguration de son nouveau site à Fès (Cabliance), le groupe français vient d’obtenir le marché de fourniture du matériel roulant des futures lignes 3 et 4 du tram casablancais. La SDL Casa-Transports vient de trancher en faveur d’Alstom (en lice avec l’Espagnol CAF), qui a déjà équipé les lignes 1 et 2.

Ce marché, qui porte sur 88 rames pour les 2 lignes en construction, est estimé autour de 2 milliards de DH TTC (cf. édition du 25 septembre 2020). Les deux nouvelles lignes  entreront en service fin 2023. Quant à la livraison des rames, elle est prévue entre 2022 et 2023. L’usine Cabliance de Fès, qui vient d’étendre sa capacité (cf. édition du 14 octobre 2020), fournira les armoires électriques et les câblages des futures rames. L’équipe d’Alstom Maroc assurera le service après-vente (SAV).

Le matériel roulant qui sera livré appartient à la gamme Citadis qui a l’avantage de s’adapter à chaque ville. «Alstom capitalise sur son expérience à travers le monde pour développer des trams à la fois standards mais customisables. Ce qui permet pour chacun de nos clients de se doter d’un tramway qui reflète l’identité de la ville», souligne Nourddine Rhalmi, DG d’Alstom Maroc.

Le groupe  fournira 66 Citadis X05 (+22 en option). Ils opéreront en multiples unités d’une longueur d’environ 65 m, avec une capacité maximum de 630 passagers. «Nos trams sont à plancher bas et disposent de 12 portes permettant ainsi une facilité d’accès et de circulation pour les passagers et les personnes à mobilité réduite», poursuit le management. 

Système de climatisation performant, vitres teintées, système d’information passager en arabe et en français … Autant de caractéristiques techniques qu’offre cette gamme. Plus de 2.700 véhicules Citadis ont été vendus dans 60 villes à travers le monde. Les rames Citadis ont parcouru plus de 1 milliard de km et transporté 10 milliards de passagers depuis que la première livraison est entrée en service en 2000.

Présent au Maroc depuis un siècle, Alstom a réalisé de nombreux projets-clés, parmi lesquels la livraison de tramways Citadis aux villes de Rabat et de Casablanca, 12 trains Avelia Euroduplex pour la ligne à grande vitesse Tanger/Casablanca et 50 locomotives Prima apportant les solutions les plus appropriées pour les services de transport de fret, de passagers et mixtes.

                                                                             

«100% de la production à Fès est exportée vers l’Europe»

nourddine-rhalmi-068.jpg

«Cabliance, qui se confirme comme le site principal dans la chaîne de valeur des fabrications des trains, a dû s’adapter face aux fermetures des sites des fournisseurs basés partout dans le monde», explique Nourddine Rhalmi, DG d’Alstom Maroc (Ph. Alstom)

Alstom vient d’annoncer l’ouverture de son nouveau site à Fès, qui devra employer un millier de salariés d’ici 2023. Parallèlement, le groupe français décroche le marché de la fourniture des futures lignes de tram 3 et 4 en construction à Casablanca. Entretien avec Nourddine Rhalmi, DG d’Alstom Maroc.

- L’Economiste: Quelles sont les principales opportunités à venir et comment vous vous positionnez sur le marché marocain?
- Nourddine Rhalmi:
De nombreux projets ont été annoncés tels que les futures phases de développement pour les lignes de grande vitesse, la signalisation et les trains régionaux. Nous sommes déjà impliqués dans les principaux projets au Maroc et avons pour but de maintenir notre partenariat grâce à la présence hautement qualifiée de nos équipes locales et de notre gamme de produits éprouvés et compétitifs. L’ancrage d’Alstom au Maroc est presque centenaire. Nous avons contribué à la réalisation de la plupart des projets ferroviaires structurants du pays. Aujourd’hui, Alstom emploie plus de 500 personnes au Maroc, dont 99% sont marocaines. L’usine d’Alstom Fès va nous permettre de doubler la capacité de notre production existante. Actuellement, nous avons 400 employés et prévoyons de créer 1.000 emplois (directs et indirects) d’ici 2023.

- Comment évoluent les volumes à l’export de Cabliance et vers quels pays?
- 100% de notre production est exportée vers nos sites européens Alstom. Respectivement vers le France, l’Espagne, la Pologne, la Belgique et l’Italie.

- Quel impact de la crise sanitaire sur les performances de l’entreprise au Maroc et à l’international?
La crise sanitaire due au Covid-19 a donné un coup d’arrêt brutal et sans précédent à la mobilité. Alstom, dont la mobilité verte est l’un des principaux piliers, s’est adapté à ce contexte inédit et a mis en place des règles de télétravail pour assurer la continuité des services publics assurés par nos clients directs. Quant au site d’Alstom Cabliance, qui se confirme comme le site principal dans la chaîne de valeur des fabrications des trains, il a dû s’adapter face aux fermetures des sites des fournisseurs basés partout dans le monde et assurer la livraison vers les unités d’assemblage des trains d’Alstom.

- Comment le groupe s’est-il adapté à la nouvelle donne? (mesures de sécurité, distanciation, télétravail…)
- La sécurité de nos collaborateurs est notre priorité. Les derniers mois ont été assez «spéciaux», nous avons tous vu nos vies professionnelles et personnelles basculer mais nos équipes dans le monde entier ont déployé des mesures spécifiques et ont généralisé le travail à distance afin de permettre la continuité du business et l’accompagnement de nos clients mais dans le strict respect de mesures de sécurité.
Durant le confinement, nous avons apporté notre soutien au personnel soignant par le biais de donation d’équipements et financiers. Nous avons également fourni des gants, du gel hydroalcoolique, des blouses de protection et des protections oculaires. Aussi, grâce à la technologie de l’impression 3D, nous avons pu produire des visières. Nous avons donc mis à profit nos investissements pour proposer des innovations, notamment le traitement et la purification de l’air conditionné.

Propos recueillis par Aziza EL AFFAS

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc