×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Politique

Maroc-France: Urgence de renforcer la coopération sécuritaire

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5867 Le 19/10/2020 | Partager
Un accord sur la lutte contre le trafic de drogue pour bientôt
Vers la résolution du dossier des mineurs isolés?
Donner un coup de fouet à l'échange de renseignements et d'expertises
gerald-darmanin-et-laftit-067.jpg

Concernant le sujet des mineurs isolés, Gérald Darmanin a affirmé, à l'issue de ses rencontres avec les responsables marocains, que «lorsque les migrants sont majeurs, nous avons convenu qu'il était normal de continuer, malgré la crise Covid-19, à ce qu'ils reviennent sur le territoire marocain. Et lorsqu'il s'agit de mineurs, de continuer à les protéger et pouvoir les ramener quand on peut, auprès de leurs familles au Maroc ou dans des centres éducatifs marocains» (Ph. Bziouat)

Pour sa visite de 48 heures au Maroc, Gérald Darmanin voulait focaliser les discussions sur des dossiers considérés comme prioritaires pour Paris. Il s'agit essentiellement de trois dossiers, ayant fait couler beaucoup d'encre en France. A commencer par l'épineux dossier des mineurs isolés présents sur le territoire français. Une problématique qui ne concerne pas uniquement le Maroc, dans la mesure où ces jeunes sont issus de plusieurs pays du sud de la Méditerranée.

Paris n'a pas pu trouver d'accord avec ces Etats pour le rapatriement de ces mineurs, protégés par plusieurs textes juridiques, dont la Convention internationale des droits d'enfants. Cette question, liée à la gestion des flux migratoires était au centre des discussions entre Darmanin et les ministres marocains de l'Intérieur et des Affaires étrangères.

Du côté de Rabat, peu de choses ont filtré concernant les résultats des discussions. Les responsables des deux pays «ont passé en revue les volets afférents à la coopération, notamment ayant trait à la lutte contre la migration irrégulière», selon un communiqué du ministère de l'Intérieur.

De son côté, Darmanin a précisé, dans une déclaration à l'issue de sa visite, les enjeux de la coopération sur ce dossier. Il a fait savoir que «lorsque les migrants sont majeurs, nous avons convenu qu'il était normal de continuer, malgré la crise Covid-19, à ce qu'ils reviennent sur le territoire marocain. Et lorsqu'il s'agit de mineurs, de continuer à les protéger et pouvoir les ramener quand on peut, auprès de leurs familles au Maroc ou dans des centres éducatifs marocains».

Au-delà de la question des mineurs isolés, le dossier du rapatriement des migrants en situation irrégulière, notamment dans le cadre d'une clause de réadmission, constitue un point de divergence dans les négociations entre le Maroc et l'Union européenne. Cela est lié à une série de facteurs dont la difficulté d'identification de ces migrants et de leur véritable nationalité d'origine.

Quoi qu'il en soit, la visite de Darmanin au Maroc s'est soldée par des engagements des deux pays à renforcer leur coopération sur les différents dossiers à caractère sécuritaire. Cela devra passer par "l'échange de renseignements et d'expertises, en plus de la consolidation du cadre juridique régissant le partenariat dans ce domaine», selon le département de Laftit. Cela concerne particulièrement les aspects liés à la lutte contre le terrorisme et la traque des trafiquants de drogue.

«Nous avons pu travailler sur plusieurs sujets touchant à la sécurité nationale et la lutte contre le terrorisme», a déclaré Darmanin, après sa rencontre avec Laftit. Les discussions autour du dispositif de traque du trafic de drogue semble plutôt bien avancer. Le ministre français a fait savoir que «les échanges sont en cours en vue d'un accord entre les deux pays».

Au-delà des actions menées par le Maroc, qui se sont traduites par la multiplication des coups de filets ayant permis le démantèlement de plusieurs réseaux de trafic international, Paris est également appelée à faire preuve d'une plus grande implication dans ce dossier. Selon Darmanin, «la France elle-même doit faire davantage pour protéger le Maroc des trafics qui partent de l'Europe, singulièrement pour les produits psychotropes et les drogues de synthèse».

Séparatisme

C'est l'un des sujets qui suscitebeaucoup de débats en France. La nouvelle vision du président français Emmanuel Macron concernant l'Islam en France était au centre des discussions entre Gérald Darmanin et Ahmed Toufiq, en charge des Habous et des Affaires islamiques. Sur ce point, le ministre français a souligné que cette rencontre a permis de «voir comment nous pouvons améliorer les choses et comprendre les contraintes de chacun». L'expertise marocaine dans la modernisation du champ religieux et de déconstruction du discours extrémiste est très sollicitée par plusieurs pays européens, dont la France. Cette coopération concerne particulièrement la formation des imams étrangers au Maroc.

M.A.M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc