×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Enquête Sunergia: L’e-shopping cartonne

Par Tilila EL GHOUARI | Edition N°:5855 Le 01/10/2020 | Partager
6 millions de transactions totalisant 2,9 milliards de DH, en 2019
Les femmes et les jeunes, des e-shoppeurs par excellence
Certains obstacles restent à lever pour percer davantage ce marché
enquete-sunergia-055.jpg

Le paiement des factures d’électricité, d’abonnement téléphonique et internet ... sont les transactions les plus effectuées par les Marocains. Elles sont suivies des achats de mode (vêtements, chaussures et accessoires) dont la moitié est effectuée par les jeunes de 18 à 24 ans. Pour la catégorie beauté, hygiène et santé, elle est la deuxième plus citée par les femmes

La tendance au e-commerce se confirme au Maroc. Durant le 1er semestre 2020, 6 millions d’opérations de paiement en ligne ont été effectuées via des cartes bancaires marocaines et étrangères sur les sites marchands affiliés au CMI. Elles ont totalisé 2,9 milliards de DH de transactions. Ce sont les cartes bancaires marocaines qui dominent les transactions avec 5,8 millions de transactions (95,7%) générant 2,7 milliards de DH relève l’étude «e-commerce au Maroc: comportements, profils et freins en 2020», réalisée par le groupe Sunergia. Les cartes étrangères, elles, englobent quelque 260.000 transactions, soit 180 millions de DH.

Ainsi, 6 internautes sur 10 disent avoir déjà effectué des achats. Les paiements ont été faits majoritairement en DH (62%). Seuls 6% affirment avoir déjà payé en devises, tandis que près du tiers 32% a réglé en DH et en devises. Ces chiffres restent peu représentatifs sur le nombre de transactions en ligne. La plupart des e-commerçants qui proposent leurs produits et services sur les canaux digitaux préfèrent être payés en cash. «Les montants générés à travers ce circuit sont loin d’être négligeables. Le secteur prend alors une allure d’informel 2.0», relève l’étude.

L’étude ressort également que ce sont les femmes qui sont les plus adeptes de ce mode d’achat et paiement (62%). Les plus jeunes sont également ceux qui effectuent le plus de transactions 65%, contre 52% auprès des seniors. Par région, Casablanca (65%) et Rabat (62%) se hissent en tête du podium. Leurs transactions sont principalement des livraisons de repas et de produits alimentaires, payées en dirhams et/ou en devises.

Par ailleurs, les CSP supérieures sont celles qui effectuent le plus d’achats en ligne. 74% de ceux qui achètent en ligne touchent plus de 12.000 DH, ils sont soit directeurs, cadres supérieurs ou chefs d’entreprises et ont des diplômes universitaires bac+5 et plus. Leurs achats sont principalement des billets de train, avion, hôtels (60%), des services streaming (56%) et des repas (53%). «En dehors des repas, la majorité de ces catégories ne concerne que les paiements en devises», souligne l’enquête. La communauté de gamers (consommateurs de jeux et d’applications) représente une part timide de cette clientèle 2.0.

Toutefois, si le e-commerce connaît des jours glorieux, certains freins persistent. Le manque d’intérêt pour l’achat en ligne et le manque d’expérience (32%) sont les premiers obstacles cités par les internautes sondés. Des produits ne correspondant pas aux besoins des consommateurs (18%) et l’inadéquation des modes de paiement proposés (17%) constituent aussi des freins. Cette dernière raison a été surtout relevée par les personnes âgées de 45 à 54 ans.

Autres facteurs dissuasifs pour les e-shoppeurs, l’on retrouve les prix trop élevés (10%), les problématiques de livraison (9%) et le manque de confiance (7%). D’ailleurs, une certaine proportion des répondants ont confié avoir été victimes d’arnaque suite à un achat en ligne.

Echantillon

L’Enquête Etudes rentre dans le cadre de Market Insights du groupe Sunergia. Elle a été réalisée sur le web, du 13 au 26 août 2020, auprès de 1.265 répondants. «Cette étude n’est pas représentative de l’ensemble de la population marocaine. Les internautes sont en effet davantage connectés, urbains, avec un niveau de scolarisation plus élevé et des revenus supérieurs à la moyenne marocaine», tient à préciser le cabinet d’études Sunergia. Près des ¾ des sondés sont des hommes. Le tiers est âgé entre 18 et 34 ans, 33% ont entre 35 et 54 ans et 30% ont 55 ans et plus. 31% des répondants habitent la région de Casablanca-Settat, 17% sont de Rabat-Salé-Kénitra, 9% sont issus de la région Tanger-Tétouane-Al Hoceima. 28% des répondants vivent avec un revenu de moins de 4.000 DH/mois par ménage. 10% ont entre 4.000 et 6.000 DH, 22% entre 6.000 et 12.000 DH et plus du quart ont un revenu de plus de 12.000 DH par ménage.

                                                                     

22% ont effectué leur 1er achat en ligne lors du confinement

Faire ses achats ou payer ses factures en ligne à travers les sites marchands et les applications mobiles fait désormais partie du quotidien de tous. Au Maroc, le marché du e-commerce connaît une croissance exponentielle. Cette tendance s’est ancrée davantage avec la crise sanitaire et le confinement. En effet, 22% des répondants ont confié avoir effectué leur premier achat en ligne durant cette période. En 2019, plus de 1.000 sites marchands étaient actifs, dont près de 500 sites créés la même année, et 300 qui ont démarré leur activité. Les e-commerçants profitent également de l’hyper-connectivité des Marocains pour développer le potentiel de la vente en ligne. Le taux de croissance annuel moyen des Marocains connectés s’établit à 2,8%. En 2019, 65% des marocains sont connectés à internet, 31% sont équipés d’un ordinateur ou tablette et 76% ont un smartphone.

Tilila EL GHOUARI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc