×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

OCDE/PISA: Les disparités des dispositifs e-learning mises à nu

Par Tilila EL GHOUARI | Edition N°:5854 Le 30/09/2020 | Partager
1 ordinateur pour chaque 4 élèves au Maroc
Les enseignants peu formés au e-learning

L’enseignement à distance imposé par la pandémie de Covid-19 n’est pas possible partout. La première expérience lors du confinement l’a bien prouvé. L’adaptation à ce mode d’apprentissage a été difficile autant pour les élèves que pour les enseignants, tous peu ou pas du tout familiarisés à ces nouveaux outils pédagogiques.

e-learning-054.jpg

Les résultats de l’enquête révèlent également la pénurie d’enseignants et de matériel pédagogique (numériques) dans les établissements «défavorisés» (Ph. Jarfi)

Un nouveau rapport PISA de l’OCDE révèle les disparités en termes d’accès aux technologies à l’école et de compétences des enseignants en matière de TIC. Ce rapport «Effective policies, successfulschools» publié hier, mardi 29 septembre, analyse les résultats des derniers tests PISA réalisés en 2018 auprès de quelque 600.000 élèves de 15 ans dans 79 pays. Il en ressort qu’en moyenne, dans les pays de l’OCDE, près d’un ordinateur est disponible à l’école à des fins éducatives pour chaque élève de 15 ans.

Le Maroc se place en deçà de cette moyenne avec seulement un ordinateur (ou moins) disponible pour chaque 4 étudiants. Quelque 40% de tous ces ordinateurs disponibles sont portables. Dans quelques pays à revenus élevés, la plupart des ordinateurs le sont, comme c’est le cas au Danemark, en Norvège, à Singapour et en Suède, 9 ordinateurs sur 10 sont portables. En revanche, au Maroc seulement 1 ordinateur sur 10 l’est.

Pour ce qui est de l’efficacité des plateformes e-learning, les disparités entre pays sont aussi importantes. En moyenne, près de la moitié des jeunes de 15 ans étaient inscrits, en 2018, dans des écoles disposant d’une plateforme de soutien à l’apprentissage en ligne. Au Danemark et Singapour, 9 élèves sur 10 étaient inscrits dans des écoles dotées d’une plateforme efficace, tandis qu’au Maroc, en Argentine, ou encore au Luxembourg, moins de 30% des élèves étaient inscrits dans une telle école. «Cette crise a mis à nu les nombreuses failles et inégalités des systèmes éducatifs à travers le monde», déplore Andreas Schleicher, responsable de la direction de l’éducation et des compétences de l’OCDE.

Par ailleurs, ce rapport relève également que la capacité des enseignants à utiliser les technologies est très variable. En moyenne, 65% des élèves de 15 ans fréquentaient en 2018 un établissement scolaire dont les enseignants possèdent les compétences techniques et pédagogiques nécessaires pour intégrer les outils numériques. Cette proportion varie considérablement selon le cadre socioéconomique dans lequel s’inscrit l’établissement, souligne l’OCDE.

T.E.G.

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc