×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Masques chirurgicaux: Une nouvelle unité à Marrakech

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5853 Le 29/09/2020 | Partager
40 millions de DH et une capacité d’un million d’unités/jour
Les articles sont destinés au circuit médical local et à l’export

Covid oblige, l’industrie marocaine s’intéresse et investit de plus en plus dans les matériaux de protection. Bag Filter (filiale de Mac holding) vient, ainsi, de lancer une ligne de production de masques chirurgicaux à Marrakech avec «une technologie innovante qui permet une protection supérieure tout en garantissant le confort», indique le management de l’entreprise. Cette dernière a consacré un investissement de 40 millions de DH pour cette unité de nouvelle génération.

masques-chirurgicaux-053.jpg

La nouvelle usine de production de masques chirurgicaux portée par Bag Filter utilise une toute nouvelle technologie pour assurer protection et confort. L’usine est dimensionnée pour produire quotidiennement un million d’unités, fabriquées et conditionnées dans des salles blanches (Ph Confomask)

Portant le nom de Confomask, la marque a obtenu une batterie de certifications (CE, Iso…) et a été homologuée par le ministère de la santé. A noter que pour ce type de protection, le circuit est différent et c’est le ministère de la santé qui accorde les autorisations et non pas Imanor. Selon son management, l’usine de Marrakech est la plus grande unité de fabrication de masques chirurgicaux en Afrique. Elle est dimensionnée pour produire un million d’unités par jour qui sont conditionnées dans des salles blanches, un espace où la concentration de particules est hautement contrôlée.

masques-chirurgicaux-2-053.jpg

A la différence des masques barrières, ce type de protection est distribué dans le circuit médical et cible les professionnels de la santé avec une efficacité supérieure. Le personnel médical l’utilise notamment pour les interventions chirurgicales afin de garder le champ opératoire stérile et protéger les patients qui s'y trouvent.

Ces masques à trois plis sont aussi utiles pour les personnes malades car ils empêchent la projection de gouttelettes infectées et les postillons, lors de toux ou d’éternuements. Il en existe deux genres selon l’efficacité du matériau: un premier avec efficacité de filtration bactérienne supérieure à 95 % et un second avec plus de 98 % d’efficacité. La nouvelle unité de fabrication marrakchie qui a opté pour une filtration bactérienne supérieure vise aussi le marché mondial.

«Nous avons sélectionné les meilleures matières premières disponibles au monde pour garantir une qualité irréprochable et notre objectif est d’atteindre 50% de production à l’export d’ici deux ans, principalement vers les marchés européens et africains», indique Amine Baroudi, président de Mac Holding.

Pour rappel, le Maroc s’est aussi lancé dans l’export des masques barrières depuis qu’il a constitué son stock de sécurité, le 21 mai dernier. Et à la mi-juin, le royaume avait vendu à l’international (vers 11 pays dans les quatre continents) plus de 18 millions de masques barrières produits par 69 entreprises. En effet, depuis le début de la pandémie du Covid, quelque 300 entreprises marocaines ont obtenu une certification Imanor, pour la fabrication de masques barrières. Les producteurs sont répartis entre fabricants de masques de protection en tissu réutilisable et tissu non tissé, implantés entre Casablanca, Tanger, Kénitra et Marrakech.

Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc