×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

Article 1067742

Par Nadia SALAH | Edition N°:5852 Le 28/09/2020 | Partager

Le ministre de la Justice, Mohamed Ben Abdelkader, a reconnu à mots très alambiqués, que l’ensemble du système judiciaire ne s’impliquait pas vraiment dans la lutte contre le financement du terrorisme et le blanchiment d’argent (Cf. L’Economiste du 24 septembre). Il a fait cette déclaration lors d’une rencontre sur le rôle des avocats dans cette lutte, à Meknès. Le ministre a soutenu qu’il y avait une évolution notoire depuis 2007. Néanmoins, le classement du Maroc reste mauvais.
N.S

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc