×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Fès-Meknès: 800 recommandations pour relancer l’économie

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5848 Le 22/09/2020 | Partager
Après le diagnostic, le conseil de veille économique passe au plan d’action
Hicham Lahlou et Brahim Fassi Fihri appelés à la rescousse

«Nous avons clôturé la phase du diagnostic de la crise Covid-19 et nous entamons l’élaboration d’un plan d’action pour relancer l’économie régionale». Les propos sont d’Essaïd Zniber, le wali de la région Fès-Meknès, à l’occasion de la tenue, hier, de la 3e réunion du Comité de veille économique régional (CVER). Pour le premier responsable territorial de la région, «il est primordial de veiller à la mise en place d’une feuille de route pour redynamiser les secteurs économiques». Celle-ci est initiée dans le cadre d’une démarche participative qui réunit gouverneurs, élus, opérateurs économiques, et associatifs. Décryptage.

cver-fes-meknes-048.jpg

Les différents intervenants du CVER devront prioriser leurs actions pour assurer un bon redécollage. Leur prochaine réunion se tiendra en octobre (Ph. YSA)

■ Disposer d’une information fine pour amorcer l’action
La phase du diagnostic permet de mettre le socle d’une analyse prospective et d’un plan d’action basé sur des données tangibles. C’est la conviction de Mohand Laenser, président du conseil régional, pour qui «il importe aujourd’hui de disposer d’une information fine sur les différentes provinces de la région». Ce travail a permis de décortiquer les effets de la crise pandémique sur les secteurs du tourisme, de l’artisanat, du BTP, de l’industrie et de la formation, entre autres. «Notre conseil a répondu à chaque fois qu’il a été nécessaire… et nous resterons toujours à la disposition des opérateurs économiques pour garantir une réelle reprise de l’activité», promet le président du conseil régional Fès-Meknès.

■ Plus de 800 propositions recueillies dans 19 ateliers
C’est un travail remarquable qui a été mené par les équipes du CRI. Yassine Tazi, son directeur général, n’a rien laissé au hasard lors de la restitution des travaux des 19 ateliers tenus à cet égard. «Nous avons recueilli plus de 800 propositions et recommandations pour relancer les différents secteurs économiques», souligne-t-il. «On ne pourra pas mettre en œuvre toutes ces propositions. Il faudrait les limiter à 200», dira en substance Abdallah Bouano, maire de Meknès, qui a recommandé au CVER de tenir compte du plan de développement régional et du schéma régional d’aménagement du territoire dans le choix des projets prioritaires. En tout cas, Tazi n’a présenté que le top dix des recommandations pour chaque secteur et province. Pour doper l’économie sociale et solidaire, à titre d’exemple, il faudrait développer des réseaux entre les coopératives, les accompagner, et former leurs adhérents. Un effort sur le branding, packaging et design est vivement recommandé. D’où, d’ailleurs, la présence du designer Hicham Lahlou, invité en guest star pour appuyer les démarches promotionnelles de la région et assurer la revalorisation de son tissu économique. 

                                                                         

Bonne gouvernance

Pour Aziz Fertahi, président de la CGEM Meknès-Ifrane, «la relance économique doit se baser sur la bonne gouvernance, à commencer par l’instauration d’organes indépendants d’arbitrage». «Ces entités doivent intervenir en cas de recours et éviter aux entrepreneurs de perdre leur temps en se dirigeant vers les tribunaux», explique-t-il. Sur un autre registre, Fertahi a appelé à digitaliser l’octroi des certifications et autorisations à l’export, à booster le programme Intilaka, et à «améliorer les services de la CNSS pour desservir l’ensemble de la population comme souhaité par le Souverain». Pour cet ingénieur, le développement de Fès-Meknès ne peut être assuré sans le développement des régions voisines. Sur un autre volet, il a été demandé d’autoriser le privé à traiter le Covid-19 afin d’appuyer les démarches de l’Etat dans la lutte contre la pandémie.

                                                                         

Tourisme: Comment arrêter l’hémorragie

tourisme-fes-meknes-048.jpg

 (Ph.L’Economiste)

Autre invité de cette réunion du 21 septembre 2020, Brahim Fassi El Fihri. Le président de l’Institut Amadeus a présenté les 5 piliers de la relance et de la construction du modèle de développement national Post Covid-19, qui sont respectivement «l’adaptation, l’innovation, l’agilité, la créativité et l’efficacité». Ces principes devraient être retenus dans toutes les démarches à venir afin de garantir un bon redécollage. En attendant, des secteurs entiers souffrent énormément de cette crise. «Le tourisme, à titre d’exemple, est un secteur sinistré. Patrons comme salariés sont au bord de l’asphyxie… Il faut rapidement stopper l’hémorragie en encourageant la mobilité dans le respect des mesures sanitaires», propose Aziz Lebbar, président du CRT. La reprise du transport aérien international (low cost et RAM), la promotion des territoires, l’ouverture des parcs et salles de fitness, l’appui du tourisme écologique et solidaire, figurent parmi les recommandations. «Sans oublier le soutien immédiat des populations vulnérables (artisans, commerçants, et transporteurs) et le report des crédits bancaires et assurances», estime Lebbar. Même son de cloche auprès de Mohamed Berrada Rkhami, président de la CGEM Fès-Taza, pour qui «la campagne de contrôle (CNSS, impôts…) acharnée sur des entreprises structurées n’a pas lieu d’être…surtout en ces moments de crise». Rkhami a évoqué une situation économique «grave qui nécessite des mesures pratiques, y compris en matière de lutte contre le secteur informel qui cause énormément de tort à l’économie formelle».

De notre correspondant permanent, Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc