×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

Concurrence: Pourquoi la fusion Atlanta Sanad n’a pas été notifiée

Par Faiçal FAQUIHI | Edition N°:5844 Le 16/09/2020 | Partager

La fusion absorption engagée par Atlanta vis-à-vis de Sanad n’a pas été soumise au Conseil de la concurrence. La part de marché des deux assureurs concernés ne dépasse pas les 40%, explique le management. C’est l’une des conditions exigée par la loi sur la liberté des prix et de la concurrence pour notifier une concentration économique. Le chiffre d’affaires consolidé du groupe est d’environ 5 milliards de DH en 2019. Ce qui équivaut à 11% de part de marché. A cela s’ajoute le fait que Sanad appartient à 100% à Atlanta: même PDG, mêmes directeurs juridique, financier, audit... C’est une «simple réorganisation même si une fusion reste une fusion exigeant le respect de la réglementation», précise Atlanta. L’opération sera finalisée le mois prochain (Cf. L’Economiste n°5843 du 15 septembre 2020).
F.F. 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc