×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Régions

Berkane: La faculté des spécialités sort de terre

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5839 Le 09/09/2020 | Partager
Elle sera dédiée à l’agroalimentaire et à la biotechnologie
Un établissement autonome pour plus de proximité et d’efficience

Les travaux vont bon train pour la réalisation d’une faculté spécialisée en agriculture à Berkane. La faculté agroalimentaire et biotechnologique vient de sortir de terre et sera opérationnelle à partir de 2022. C’est ce qui ressort d’une visite de chantier du gouverneur de la province de Berkane, Mohammed Ali Habouha en présence du président de l’Université Mohammed Premier (UMP) d’Oujda Yassine Zarhloule.

chantiers-btp-039.jpg

Avec ses 4.500 places, cette nouvelle faculté est en mesure d’accueillir 8.000 étudiants en rythme de croisière et de proposer une douzaine de filières (Ph. AK)

La réalisation du projet, dont la capacité d’accueil avoisinera les 4.500 places, nécessite 120 millions de DH dont une contribution de 97 millions de DH de l’UMP et 23 millions de DH du Conseil de la région de l’Oriental. Le Conseil provincial de Berkane a assuré l’assiette foncière et les études préliminaires. Au total une douzaine de filières, les unes à accès ouvert et d’autres à accès régulé, accueilleront les bacheliers de l’Oriental ou Bac + 2 pour des spécialités pointues dans le domaine agricole.

Cette première structure universitaire au niveau de la province de Berkane tombe à point nommé pour accompagner l’effort de développement tout en boostant la recherche et l’innovation. Un élément primordial pour une économie locale basée sur l’agriculture mais confrontée à des difficultés hydriques, de performance et de commercialisation à l’international.

Ce qui nécessite de nouvelles pistes de recherche et de solutions adaptées pour varier l’offre, rationnaliser l’économie en eau, améliorer la qualité des récoltes et des sols tout en luttant contre les différentes formes d’érosion qui menacent plus de 75% des terres agricoles de la région.

Initialement prévue comme annexe à l’Université d’Oujda, la nouvelle faculté sera autonome suite à la nouvelle approche du président de l’UMP, adepte de plus d’autonomie et de proximité des structures universitaires. Il ne fait que répondre à une attente exprimée par les habitants de Berkane qui avancent que leur province, vu son ancrage agroindustriel, a besoin d’une structure dédiée et un établissement autonome pour plus d’efficience. «C’est indispensable pour l’émergence de pôles compétitifs adaptés à leur tissu socioéconomique et aux attentes en matière d’emploi et d’innovation», explique le président de l’UMP.

Berkane n’est pas une exception dans cette nouvelle approche de facultés autonomes. L’annexe universitaire, en phase finale de réalisation à Taourirt sera convertie en faculté autonome spécialisée dans la logistique et le transport international.

Elle devrait ouvrir ses portes au cours de l’actuelle rentrée universitaire (2020 /2021) mais à cause du retard dans l’exécution de certains travaux, la pandémie du Covid-19 et aux nouvelles prérogatives qui nécessitent l’aval du Conseil de l’université pour transformer une annexe universitaire en faculté autonome, elle a retardé son ouverture d’une année.

De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc